Annoncée au ministère de la femme, comment le président Sall a pris en charge le cas Awa Diop Mbacké ?



Annoncée au ministère de la femme, comment le président Sall a pris en charge le cas Awa Diop Mbacké ?

La rumeur était tenace dimanche. Awa Diop Mbacké, ancienne vice-consul du Sénégal à Paris va remplacer Mariama Sarr au ministère de la femme.

D’ailleurs qu’elle est jointe par le chef de l’Etat lui-même au sujet de la formation de ce nouveau gouvernement. L’ancienne vice-consul quitte la France et rapplique dare dare au Sénégal où elle se voyait déjà trônant au ministère de la femme.

Mieux au sortir de sa consultation par Aminata Touré, elle affichait la « mine des beaux jours », devant  la presse à qui elle a dressé son profil et rentre toute guillerette chez elle, attendant que la nouvelle soit officialisée.

Seulement, hier après-midi peu avant la lecture de la composition du gouvernement, le président Sall la recontacte à nouveau. Cette fois-ci pour lui préciser que le « mouvement des femmes de l’Alliance pour la République (APR) était en train de râler » et qu’il « voudrait la nommer ministre conseiller à la présidence ».

Une fonction qui n’agréé point à l’épouse de Serigne Khabane Mbacké ibn Serigne Fallou qui crache sur la proposition » selon le journal « l’as » où des sources concordantes ne manquent pas d’asséner que si Awa Diop Mbacké ne fait pas partie de l’attelage gouvernemental, c’est que tout simplement, « elle n’a pas le bagage requis pour diriger un département ministériel ».
 


Mardi 3 Septembre 2013 - 11:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter