PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Anticipés de philosophie - Les enseignants persistent et signent: «Il y a bel et bien eu fuite»

Le Syndicat Autonome du Moyen Secondaire (SAEMS), le Cadre Unitaire des Enseignants du Moyen Secondaire (CUSEMS) et les professeurs de philosophie, font face à la presse au moment où ces lignes sont écrites. Ils annoncent qu’ «il y a bel et bien eu des fuites lors des épreuves anticipées de philosophie». Informant qu’ils ont les preuves attestant de la fraude, ils promettent de les brandir le moment venu.



Anticipés de philosophie - Les enseignants persistent et signent: «Il y a bel et bien eu fuite»
Le SAEMS, CUSEMS et les professeurs de philosophie soutiennent avoir reçu le sujet n°1 par SMS ou certains via WhatsApp. Selon eux, «il y a eu des fuites». Sur ce,  ils exigent l’ouverture d’une enquête pour faire la lumière et punir les coupables.

Par la même occasion, ils dénoncent l’attitude du ministre de l’Enseignement supérieur, Mari Teuw Niane qui a lui-même déposé une plainte contre X pour diffusion de fausses nouvelles puisqu’il n’était pas convaincu de cette fuite.

Ces enseignants sont d'avis que l'attitude du ministre, c’est juste une façon de faire peur aux lanceurs d’alertes.

Aminata Diouf

Mardi 13 Juin 2017 - 14:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter