Appel au dialogue de Macky : Cheikh Gueye de Manko Taxawu Senegaal émet des réserves

Après le PDS, Cheikh Gueye de Manko Taxawu Senegaal (MTS) pose des conditions après l’appel au dialogue du Chef de l’Etat. Pour le mandataire départemental de ladite coalition, « il y a des préalables ». C’est ainsi que ce proche de Khalifa Sall recommande de « faire l’état des lieux sur les questions qui préoccupent la Nation » pour connaitre des avancées. Pour lui, « une évaluation exhaustive » des « controversées » élections législatives de juillet dernier, s’impose.



Saluant l’initiative du Chef de l’Etat qui a tendu la main à l’opposition le jour de la Tabaski, Cheikh Gueye liste les conditions préalables pour la tenue du dialogue politique.  « C’est un énième appel. Donc, quelque part, il y a problème. Ensuite, il y a des préalables, des conditions. Celui qui appelle, s’il ne reçoit pas de réponse, doit réfléchir sur la forme mais aussi sur le fond. Sur quoi nous allons dialoguer ? Comment dialoguer ? Nous avons assisté, récemment, à un dialogue qui n’a pas connu d’avancées. Il est temps de faire l’état des lieux sur les différentes questions qui préoccupent la Nation et arriver à des recommandations fortes », préconise le mandataire départemental de Dakar de la coalition Manko Taxawu Senegaal (MTS), dans « Enquête ».

Poursuivant, Cheikh Gueye demande « une évaluation exhaustive » des élections législatives du 30 juillet dernier.  « Nous sortons d’élections controversées. Chacun a son mot à dire et comme il l’a dit, il serait important qu’on puisse s’asseoir, se regarder dans le blanc des yeux, faire une évaluation exhaustive pour en tirer les leçons dans le sens de l’intérêt général, de l’intérêt du Sénégal, mette nos égo de côté et être au-dessus de la mêlée ».

Sans consensus fort sur certaines questions, « ça va être difficile aujourd’hui comme demain », professe-t-il. 


Lundi 4 Septembre 2017 - 11:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter