PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



Appel au dialogue de Macky: l'APR répond au PDS



« A l’occasion de la célébration de fête de la Tabaski, le Président le Président de la République, Son Excellence Macky Sall a réitéré, lors de son message à la Nation, son appel au Dialogue national, en tendant la main à nouveau à la classe politique, à la société civile et à toutes les forces vives, dans la continuité de son initiative inédite, lancée le 28 mai 2016 et de la consécration de la journée du dialogue national. Cette nouvelle initiative vient confirmer en illustrant avec éclat, sa volonté de consolider et de moderniser notre démocratie, par la construction de consensus forts,  ainsi que sa détermination à renforcer l’Etat de droit et à promouvoir la bonne gouvernance », se félicite l’Alliance Pour la République (APR).

Par la voix de son porte-parole, le parti présidentiel renouvelle « ses chaleureuses félicitations et ses vifs encouragements, pour la constance de son engagement irréversible pour le dialogue, la concertation  et l’échange avec tous les secteurs de la vie nationale, comme en témoignent les concertations autour du Ministre de l’Intérieur, les rencontres entre le Président de la République et l’opposition, les concertations sur l’Avenir de l’Enseignement supérieur, les Assises de l’Education, les concertations avec le secteur de la Santé, la signature avec les syndicats, du Pacte de Stabilité et de Croissance pour l’Emergence ».

Partant du principe qu’ « il convient de poursuivre cette dynamique, consolidante de notre démocratie et notre vivre ensemble », l’APR fustige « avec la plus grande fermeté, les tentatives visant insidieusement à discréditer cet appel au dialogue, au mépris de toute objectivité, en voulant jeter le doute sur les Institutions de la République, notamment sur le Conseil Constitutionnel, la Cour  Suprême, la CENA et notre système électoral de façon générale ». De la même manière, l’APR déplore « l’agressivité vaine, articulée autour de discours sans contenu, crypto-personnels, peu utiles au projet démocratique et à l’épanouissement d’une véritable citoyenneté dans notre pays », lit-on dans le communiqué parvenu à PressAfrik.com.

Dans ledit document, l’APR de « rappeler aux sénégalaises et sénégalais que notre système électoral est éprouvé et constitue un modèle de référence. En effet, il nous a valu deux alternances pacifiques en 12 années, au sortir d’élections libres, régulières et transparentes ». Seydou Gueye d’y ajouter : « l’Alliance ne saurait accepter que ceux qui  par le passé, ont mis en péril notre système démocratique, tenté de pervertir le jeu normal de nos Institutions et même tenté d’instaurer un mode de dévolution dynastique du pouvoir, s’érigent en donneur de leçon, ou qu’ils veuillent aller au dialogue en espérant y entendre uniquement l’écho de leurs propres voix ou de leurs fantasmes préoccupants et régressifs…».

Dans cette perspective, « après le référendum du 20 mars 2016 et les élections législatives du  30 juillet 2017 qui ont vu le peuple sénégalais renouveler sa confiance au Président Macky SALL et à la Coalition Benno Bokk Yaakaar, il importe de travailler à consolider la modernisation de notre système démocratique et par le dialogue honnête et sincère,  amplifier l’efficacité des réponses pertinentes apportées aux préoccupations prioritaires de nos concitoyens », tranchent les apéristes tout en invitant le Chef de l’Etat « à maintenir sa porte ouverte, sa main tendue, et à garder intacte sa disponibilité  pour un dialogue national de qualité, dans  l’intérêt exclusif du peuple Sénégalais ». 


Lundi 4 Septembre 2017 - 12:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter