Appel au dialogue du Président Sall: les conditions du PDS

Des sources proches du président de la République Macky Sall ont déclaré que ce dernier veut inviter la classe politique et la société civile à un dialogue autour de son projet de révision de la Constitution. Mais, si certains ont accueilli cet appel positivement, le Parti démocratique sénégalais (Pds), lui, pose certaines conditions parmi lesquelles, la libération de Karim Wade et celle de Oumar Sarr.



Appel au dialogue du Président Sall: les conditions du PDS
Le Pds n’est pas contre un dialogue avec le président de la République, mais cela ne se fera pas sans certaines conditions : «Nous attendons d’être saisis de manière officielle pour que nous puissions l’examiner et donner notre opinion. Nous sommes pour un dialogue politique franc, conséquent pour l’intérêt du pays», a déclaré Babacar Gaye.

Selon lui, ce serait illogique de dire oui à cet appel, alors que leurs leaders sont en prison. Arrestation qu’ils imputent au chef de l’Etat : «On ne peut pas, dans le cadre d’une révision constitutionnelle, proposer un statut de l’opposition et de son chef, et garder le principal chef de l’opposition en prison », a-t-il expliqué

Poursuivant sur sa lancée, l’ancien président du Conseil régional de Kaffrine martèle : «si jamais le Pds devait répondre à ces concertations, je pense que la délégation sera dirigée par Oumar Sarr et Karim Wade».
Sur ce sujet, Aïda Mbodj est sur la même longueur d’onde que son camarade de parti. En effet, elle est d’avis que : «quiconque dirigera la délégation de ces concertations serait un imposteur. Car, le coordonnateur du parti est dans les liens de la détention»

Ces propos tenus lors d’un meeting organisé ce week-end à Guédiawaye a permis aux libéraux de réaffirmer leur détermination à renverser le Président Macky Sall lors de la prochaine élection présidentielle. C’est dans ce sens que Mme Mbodj lui «conseille» de laisser le soin à son successeur d’introduire ces réformes et de s’occuper plutôt des modalités de la réduction de son mandat. Chose qu’il a promis aux Sénégalais.

Ousmane Demba Kane

Lundi 25 Janvier 2016 - 09:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter