Approvisionnement en produits pétroliers : Après le fioul, Itoc rafle le marché du gaz

A la suite du marché d’approvisionnement du fuel de la Senelec pour les trois prochains mois, la société Itoc vient de remporter l’appel d’offres international relatif à l'approvisionnement du Sénégal en gaz butane.Ce qui devrait permettre à la Sar de mettre définitivement fin aux pénuries de gaz butane et de réaliser une économie de 3 milliards de francs Cfa.



Approvisionnement en produits pétroliers : Après le fioul, Itoc rafle le marché du gaz
Après le fuel, le gaz butane.Une semaine après avoir remporté le marché relatif à l’approvisionnement de la Senelec en fuel pour les trois prochains mois, Itoc vient de s’emparer de l’appel d’offres international relatif à l'approvisionnement du Sénégal en gaz butane.‘Le marché attribué à Itoc, après une séance de dépouillement publique, en présence des soumissionnaires, est valable pour une année et porte sur 144 mille tonnes, à raison de 12 mille tonnes par mois’, relève le communiqué de presse des services de Karim Wade qui donnent l’information.
Selon cette source, c’est la Société africaine de raffinage (Sar) et les consommateurs sénégalais qui vont le plus gagner dans cette affaire. La Sar va, selon le texte, réaliser une économie de 3 milliards de francs Cfa durant cette période d’un an. En effet, d’après le communiqué, l'avis d'appel d'offres comportait une double obligation pour la société retenue. Elle doit mettre en place un stock de sécurité de 35 jours, soit 12 mille tonnes de gaz butane, conformément aux lois et règlements en vigueur dans le sous-secteur des hydrocarbures, et réaliser des investissements nécessaires en matière de stockage pour garantir ledit stock de sécurité.

Retraçant la procédure d’attribution de ce marché, le document du ministère de l’Energie note que, comme pour l'appel d'offres relatif au fuel Senelec dont le dépouillement a eu lieu le 9 juin dernier, la transparence du processus a garanti une réelle concurrence entre les soumissionnaires et s’est traduite par une baisse sensible du différentiel sur la tonne métrique ramenée à 76,80 dollars contre 118 dollars précédemment, soit une baisse de 41,2 dollars sur le prix appliqué jusqu’ici. ‘Les économies d’environ 3 milliards de francs Cfa par an bénéficieront en priorité à la Sar et aux consommateurs qui devraient payer moins cher le gaz butane’, note le texte.

D’après le communiqué, en érigeant de nouvelles règles, le ministère de l'Energie vise à obtenir les meilleurs prix pour lutter efficacement contre l'inflation et ainsi améliorer le pouvoir d'achat des Sénégalais et mettre en place des procédures de passation de marchés qui ne fassent l'objet d'aucune contestation. ‘Cette nouvelle politique de transparence dans l’approvisionnement en produits pétroliers est un réel succès’, note le communiqué. Qui fait remarquer qu’un premier appel d'offres incontesté relatif à la fourniture de fuel à la Senelec a permis de réaliser des économies de 15 milliards de francs Cfa par an.

Ayant ainsi tout raflé, Itoc, qui était en froid avec les autorités en charge du secteur de l’énergie, après avoir été accusée d’avoir fourni à la Senelec du fuel de mauvaise qualité qui a endommagé ses machines, et dont l’enquête est renvoyée aux oubliettes, semble ainsi revenir dans les grâces des pouvoirs publics.Qui semblent, désormais, être enclins à la transparence sur les marchés de l’Etat.

S.DIOP (Walfadjri quotidien)


Jeudi 16 Juin 2011 - 11:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter