Après Gambie et Russie, tension diplomatique en vue avec le Mali : la présence d’ATT au Sénégal en cause




L’affaire de l’ex-président tchadien Hisséne Habré dans l’air entre le Sénégal et le Mali. La présence d’ATT contre qui l’actuel gouvernement n’exclut pas une procédure judiciaire pour haute trahison dans la crise malienne, ne semble pas plaire au président Ibrahim Boubacar Keïta qui annule son voyage de ce lundi à Dakar.


L’interrogation est soulevée par l’annulation du voyage du président malien à Dakar lundi dernier qui a donné lieu à de nombreuses interprétations. IBK devait participer auprès de son homologue sénégalais au sommet des jeunes leaders des Nations Unies mais IBK n’a pas rallié la capitale sénégalaise. Des média maliens affirment ce matin que c’était pour éviter un tête-à-tête avec Macky Sall. Mieux, éviter d’évoquer le cas Amadou Toumani Touré, l’ex-président malien qui vit à Dakar depuis deux (2).


Ce, au moment où il pourrait faire l’objet d’une prochaine procédure judiciaire que veut enclencher l’actuel gouvernement malien. ATT risque d’être inculpé pour haute trahison. IBK selon la Rfm, estime qu’il a une grosse part dans la crise qui secoue le Mali depuis des mois.  Le Sénégal qui est allé jusqu’à chercher ATT à Bamako acceptera-t-il si toutefois l’inculpation est prononcé ?

Depuis le 1er janvier dernier, la traversée du bac entre le Sénégal et la Gambie est bloquée tandis qu'avec la Russie, c'est l'arraisonnement du navire "Oleg Naydenov" qui est au coeur de la crispation entre Moscou et Dakar. 

Affaire à suivre. 


Mercredi 15 Janvier 2014 - 13:27




1.Posté par gorgui 10 le 15/01/2014 18:37
C'EST QUOI CE TORCHON?????

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter