"Après Karim, l'Etat s'acharne sur ses avocats", Me Seydou Diagne



C'est la réponse du berger à la bergère. La réaction de Me Seydou Diagne n'a pas tardé suite au rebondissement dans l'affaire de Karim Wade et Cie devant la Cour de Répression de l'Enrichissement Illicite.  Déféré hier, Abdou Adolphe Dia est accusé d'avoir vendu des informations audit conseil de Wade-fils. "C'est faux, archi-faux", scande la robe noire qui martèle: "Après Karim Wade, l'Etat s'acharne sur ses avocats, c'est une manipulation et un mensonge d'Etat de plus".


Me Seydou Diagne d'embrayer: "Je n'ai jamais rencontré Adolphe Dia en dehors de la salle d'audience où se tenait le procès de Karim Wade. Et depuis le 14 janvier, date à laquelle nous avons quitté l'audience, je ne l'ai pas vu. Pour qu'il me remette des enregistrements, il faut que je le voie, il ne sait même pas où se trouve mon cabinet. De toutes les personnes qu'il a appelées dans la famille judiciaire dont les avocats de l'Etat et d'autres personnes, pourquoi on ne parle que de moi ? Il a passé des appels avec un autre avocat".


Sur les accusations de fortes sommes d'argent qu'il aurait remise au technicien de la CREI, le conseil de battre en brèche. "Je n'ai pas d'argent à donner". Pire, lance-t-il dans "l'As": "Le fait de s'attaquer aux avocats de Karim Wade est une indignité". Car assène-t-il: "Nous n'avons rien à faire de leur délibéré parce que depuis le début de l'audience, nous leur avons dit de dire tout de suite, le verdict. Nous avons quitté la défense et la CREI depuis trois (3) mois, ils n'ont qu'à rendre leur décision de condamnation et nous laisser tranquilles".


Jeudi 5 Mars 2015 - 10:12




1.Posté par Leuk le 05/03/2015 14:29
Leur machination est ainsi faite :

1°) Justifier une proximité et une affinité entre Karim Wade et le pion :
Citation :
#Souvent assis à côté du prévenu Karim Wade - certaines personnes le surnomment «l'ami de Karim » - Abou Adolphe Dia est finalement tombé.#

*** Contrainte :
Karim Wade étant dans les liens de la détention, ce serait grotesque de l’impliquer directement ! Comment faire alors ?
*** Stratagème : Impliquer un de ses avocats. Lequel ? Tout sauf un ancien ministre ! Pourquoi pas Me Diagne ! Et top, c’est parti !

2°) Créer un lien pas n’importe lequel, un lieu « approfondi » entre Adolphe et Me Diagne :
Citation :
# alors qu’avec Me Diagne « c’était plus approfondi. En fait, il dira aux enquêteurs que ce dernier l’appelait souvent»#

*** Question possible : Mais pourquoi devrait-il l’appeler ainsi ?
*** Réponse : Ah ! Ha Ah ! Voyons ! Voyons ! Y’a pas mieux que dire que c’était #pour prendre des nouvelles du procès que la défense de Wade fils a boycotté depuis un certain temps#

3°) Trouver des preuves et fonder le scandale sur l’intérêt d’une telle relation !

On va faire appel aux NTIC ! SMS, emails, multimédia, etc.… !
Et en cela, il faudra éblouir en soulignant des caractéristiques et détails plus ou moins précis :
#PC de marque HP, pas moins de 53 fichiers audio, contenant des débats d’audience du procès Wade fils enregistrées sous les noms: « CREI 4, JAN 14, DIA 2, KONATE ». Des enregistrements faits sous le format M4A (un format de compression)#

Et voilà, le tout joué !
Quel Cynisme !

2E SCÉNARIO POSSIBLE :
On se retrouve là en face d’un petit malin qui délibérément a voulu faire fortune en jouant au WikiLeaks, optant d’enregistrer systématiquement ce qui se passait dans ce grand théâtre de la CREI. Et qui aurait raté ainsi son coup ! N’est pas Julian Assange qui veut !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter