Après TOS, Wade s'inquiète pour Karim et manoeuvre grave

Le feuilleton judiciaire qui s’est déclenché ce mardi avec l’arrestation de Thierno Ousmane Sy a semblé donner du fil à retordre à l’ancien président de la République. Non seulement Abdoulaye Wade compatit pour le fils de l’un de ses fidèles amis, Cheikh Tidiane Sy mais, il craint beaucoup que son fils et ancien ministre ne soit le suivant sur la liste. C’est ainsi que depuis hier, il multiplie les coups de fil et contacts de ténors du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) mais aussi d’autorités religieuses.



Après TOS, Wade s'inquiète pour Karim et manoeuvre grave
En effet, nos confrères de Dakaractu confirment que Abdoulaye Wade et Cheikh Tidiane Sy se sont parlés au téléphone assez longuement, au moins une heure pour être plus précis. Tout en apportant le réconfort moral à son ami de longue de date, l’ex-président de la République lui a recommandé de “faire preuve de vigilance et de beaucoup de caractère pour affronter les manœuvres politiques du régime actuel, tendant exclusivement à déstabiliser le parti démocratique sénégalais…”

L’objet de l’appel du leader du PDS n’est pas seulement une marque de sympathie et de solidarité. Il cherche, par ailleurs à tout prix, à tirer d’affaires son fils qui a travaillé étroitement avec Thierno Ousmane Sy dans le dossier «Sudatel». En effet, depuis qu’un mandat d’arrêt international est lancé contre Moustapha Yacine Gueye et Kéba Keindé et que Thierno Ousmane Sy est en garde à vue, Abdoulaye Wade déploie un intense lobbying tous azimuts.

Certains confrères ont indiqué que Abdoulaye Wade a activé "ses réseaux politico-affairistes et même maraboutiques". Des lobbies ont commencé à se déployer alors que sur le plan politique, un plan d’action est en gestation. Les ténors du PDS qui sont actuellement contraints à l’unité et surtout avec des consignes appuyées et claires de leur mentor ne tiennent pas à se laisser humilier sans coup férir.


Mercredi 27 Février 2013 - 16:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter