Après Tivaoune, l’Eglise appelle à la paix : «Qu’on respecte les lois démocratiques et… »



«J’ai peur que le développement actuel traduise un recul démocratique pour notre pays et que le plus important est d’éviter des règlements de compte. Qu’on respecte les lois démocratiques et qu’on puisse aller aux élections à la loyale pour laisser le peuple qui est souverain décidé de qui il veut investir. Si nous respectons cette volonté démocratique, je crois qu’on se donne les moyens de vivre en pays», a déclaré l’Archevêque de Dakar. 

Accompagné d’une délégation, Monseigneur Benjamin Ndiaye était à Tivaoune ce matin pour présenter les condoléances de l’Eglise après le rappel à Dieu de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane SY Al Maktoum. 
Après Tivaoune, l’Eglise appelle à la paix. Interpellant les hommes politiques sur leurs responsabilités de veiller à veiller à la cohésion nationale, Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine Tidianes, tout nouveau Khalif général des Tidianes, leur a demandé d’éviter éviter les discours va-t’en guerre qui conduisent le Sénégal tout droit vers la guerre la civile.


Mardi 21 Mars 2017 - 19:18




1.Posté par Ndiaye le 22/03/2017 12:03
J'ai entendu et lu jean Paul dianz dire ce que khalife Sall a fait pour l'église
A vous ,entendre, cher archevêque vous etes,entrain de diviser la société sénégalaise les justes d'un côté et les pagailleurs et corrompus souteneurs,des voleurs
Votre discours a tivaouane n'a rien de morale
Pour aller a la pêche des
voix des électeurs il faut être honnête
Pour être archevêque il y a des critères
On regrette Théodore A Sarr au moins il a une personnalité
Le Sénégal va bien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter