PRESSAFRIK.COM ,  L'info dans toute sa diversité



«Après avoir satisfait sa libido, il a pris son téléphone pour me filmer", (une réceptionniste)



«Après avoir satisfait sa libido, il a pris son téléphone pour me filmer", (une réceptionniste)
P. D. BA et R. Diop se sont connus, il y a moins d’un mois, lorsque le premier nommé a été recruté, à quelques jours de la fête de la Korité, pour l’animation dans une célèbre boutique de vente de tissus de luxe dans laquelle la deuxième officie comme réceptionniste. L’amitié qui s’est nouée entre eux s’est rapidement transformée en une histoire d’amour mais le 7 juillet dernier, P. D. BA a aperçu la demoiselle Diop en compagnie de son petit-ami devant une banque. Il les a suivis. Lorsque les deux amis sont descendus de taxi, explique la fille, son collègue est allé la voir et l’a sommée de le suivre, à défaut de créer un scandale devant tout le monde. «Il m’a demandé de le suivre, en menaçant de créer un scandale devant mon copain qui avait promis de m’épouser dans les prochains jours. Je l’ai suivi. Nous sommes partis dans une auberge à Golf. Une fois sur place, il m’a demandé de me déshabiller. Que si je refusais, il allait déchirer mes habits. Il m’a contrainte à des relations intimes avec lui et sans protection», a déclaré la réceptionniste lors de son audition au commissariat de Pikine, narre "Enquête". 
 
Selon la fille, «après avoir satisfait sa libido, il a pris son téléphone pour me filmer, alors que j’étais nue. Le lendemain, il m’a appelée pour me dire qu’il a des images et vidéos où je suis nue. Qu’il pouvait les publier quand il voulait sur les réseaux sociaux, si jamais je ne cédais pas à ses moindres désirs. Il me faisait chanter. Il se pointait devant ma maison à des heures tardives pour me demander de le rejoindre, en menaçant de les montrer à mes parents et à mes collègues». La jeune femme a ajouté qu’elle souffre psychologiquement, depuis lors.
 
«Je me suis senti vexé, humilié»
 
Cueilli à son tour, P. D. BA alias Papis a reconnu les faits, tout en soutenant avoir agi de la sorte sous l’emprise de la colère. Il faut aussi signaler que l’exploitation de son téléphone a permis aux limiers de découvrir trois (3) images et autant de vidéos à caractères obscènes. Dans la dernière vidéo, ils ont constaté que la dame tentait d’arracher le téléphone, en vain, avant de se couvrir le visage avec une serviette. Des comportements qui laissent penser que les vidéos et les images ont été prises sans le consentement de la réceptionniste.
 
Lors de cette audition devant les hommes du Commissaire Adramé Sarr, Papis BA a toutefois soutenu qu’ils entretenaient des relations intimes consenties. «J’ai piqué une crise de jalousie lorsque j’ai vu son petit ami rôder auteur d’elle et devant tout le monde. Je me suis senti vexé et humilié par son comportement. C’est à cause de cela que je les ai suivis et l’ai menacée de créer un scandale », a-t-il confessé. «Nous avons eu, à deux reprises, des rapports intimes avec son consentement. J’ai certes pris des images et vidéos  d’elle nue, mais je ne l’ai jamais fait chanter avec ces images. Elle s’est déshabillée elle-même. Je n’ai pas pu publier les images encore moins les vidéos», a conclu P. D. Ba.
 
Agé de 23 ans, il a été déféré au parquet pour violence, voie de fait, chantage, menace et violation de données personnelles. 


Jeudi 14 Juillet 2016 - 13:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter