Après avoir zappé le livre du colonel Ndao lors du conseil des ministres : Macky Sall n’a-t-il pas l’obligation de sévir vite ?



Le Conseil des ministres qui s’est réuni ce mercredi n’a pas abordé la question du livre écrit par le colonel Abdoul Aziz Ndao qui accuse l’ancien Haut Commandant de la Gendarmerie, Directeur de la Justice militaire, le Général Abdoulaye Fall de détournements de deniers publics et de trafic de bois en Casamance. L’Eta veut-il freiner l’ampleur que la publication du brûlot a commencé à avoir au sein de l’opinion publique sénégalaise ?  Même si le conseil des ministres n’évoque pas la bombe lancée par l’attaché militaire du Sénégal à Rome, force est de constater que l’Etat ne peut pas rester indifférent.  Il est impossible de faire la sourde oreille face aux graves révélations qui touchent directement un des appareils les plus puissants de l’Etat.
 
Les Sénégalais ont besoin de savoir la vérité dans cette affaire. Le colonel Abdoul Aziz Ndao a déclaré qu’il est prêt à tout. Une façon pour lui de dire qu’il a les preuves de ses allégations et qu’il a d’autres bombes.  Il doit édifier l’opinion pour qui veut connaitre la vérité. Le général Fall qui est annoncé à Dakar ce mercredi dans la soirée a l’obligation de prouver son innocence surtout en ce qui concerne la gestion de la crise en Casamance. Des centaines de soldats sont morts depuis le démarrage du conflit. Des civils ont été tués. D’autres mutilés. C’est la raison pour laquelle l’Etat doit sévir si les propos du Colonel Ndao sont vrais. A défaut de réagir via le conseil des ministres, le président de la République a plusieurs canaux pour aider le peuple à comprendre. Il peut activer le procureur de la République pour entendre les deux parties. Cette voie est très plausible. Des enquêtes administratives peuvent être menées. Mais celles-ci doivent forcément aboutir à un dossier judiciaire. Cela permettra de connaitre la vérité pour l’honneur de la Gendarmerie. Vu le tollé créé par la publication, il est urgent pour l’Etat d’agir vite pour rassurer les citoyens.

Issa Ndiaye

Jeudi 17 Juillet 2014 - 10:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter