Après la colère de Macky, la réaction du DG de la SDE: «Le gros problème, c’est...»



A l’ouverture du Conseil présidentiel sur l’investissement, hier, le président de la République, Macky Sall n’a pas mâché ses mots en l’endroit de la SDE, de la SONES et de la SENELEC. Qualifiant les coupures d’eau et d’électricité d’ «inacceptable », le Chef de l’Etat de dire qu’il sera « extrêmement intransigeant ». Macky Sall invite dès lors ces acteurs à plus de rigueur. C’est la réaction du patron de la SDE. Abdoul Baal d’indiquer que «pour les villes secondaires comme Thiès, Kaolack qui ont beaucoup de forages, sept (7) ou huit (8) dans chaque ville, il y a un minimum de service qu’on assure en cas de blackout complet ».


Selon lui,  «la ville de Saint-Louis est également autonome, elle dispose d’un groupe électrogène qui permet l’alimentation depuis l’année dernière quand il n’y a pas d’énergie électrique de la SENELEC ». «Le gros problème, c’est Dakar », sert Abdoul Baal qui précise qu’ «une requête » a été faite «au gouvernement pour réaliser nous-mêmes (SDE) en relation avec notre groupe, une centrale bio-électrique à base de biomasse, une plante qui pousse dans le Lac de Guiers ». «Nous avons introduit le dossier, nous pouvons le faire parce que nous avons bien compris que tant que Keur Momar Sarr et Gninth ne seront pas autonomes, il y aura des problèmes », déclare ce dernier qui annonce des « discussions avec l’Etat du Sénégal ».


Ce, «pour l’autorisation d’exploiter cette usine en plus d’assurer le service d’électricité au niveau de cette centrale». Abdoul Baal souligne toutefois sur la Rfm qu’une autonomie à 100 % n’est pas possible pour le moment parce que cela demande des investissements colossaux. 


Mardi 2 Juin 2015 - 12:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter