Après la grève de faim, les sortants de la FASTEF investissent la rue

​Les diplômés de la FASTEF veulent obliger les autorités à les orienter. Suites à leur grève de faim, ce matin ils ont bloqué la circulation de l’avenu Cheikh Anta Diop.



Après la grève de faim, les sortants de la FASTEF investissent la rue
Les diplômés de la Faculté des Sciences et Technologies de l'Education et de la Formation (FASTEF) qui ne sont pas encore affecté comptent passer à la vitesse supérieure. Ce matin ils ont barré l’avenu Cheikh Anta Diop et immobiliser un bus de Dakar Dem Dik. Ils exigent des négociations avec l’Etat. Les diplômés de la FASTEF sont passés à leur premier plan d’action. Selon leur coordinateur Youba Coly, « Nous avons montré notre mécontentement contre les autorités. Depuis le 26 ça fait maintenant un mois, il n’y pas d’appel, il n y a pas de négociation. Il fallait qu’on manifeste pour leur faire comprendre noter mécontentement. On ne peut pas continuer à rester dans le silence. C’est pour quoi aujourd’hui nous avons décidé de manifester… », a-t-il martelé. Ces diplômés de la FASTEF sont décidés à passer la nuit à l’avenu Cheikh Anta Diop. « Cet avenu Cheikh Anta Diop a été suspendu à la circulation. Nous sommes à l’écoute, nous restons à l’écoute. Nous somme des éducateur on ne peut pas casser on ne peut pas faire autre chose. Nous voulons faire comprendre aux autorités de ne pas nous pousser à faire autre chose. Car nous avons le manteau d’enseignant. S’ils nous obligent à enlever le manteau d’enseignant sa deviendra autre chose. Nous allons passé la journée ici tant qu’ils ne nous convoquent pas. On attend leur  convocation ».
 
 Les diplômés de la FASTEF sont à l’écoute des autorités. Ils interpellent le Président de la République pour la résolution définitive de leur revendication.  


Lundi 29 Décembre 2014 - 13:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter