Après la « mangécratie » voici la « papacratie » !



Après la « mangécratie » voici la « papacratie » !
« Nous voulons une démocratie, mais non une papacratie », parole de Tiken Jah Fakoly qui fait ainsi allusion, « au fait que les enfants des chefs d’Etat veuillent prendre la place de leurs papas » et ça il l’assimile « à une épidémie qui ne pourra que faire reculer le progrès de la démocratie en Afrique ».

Pour faire face, il en appel au peuple africain, « si le peuple gabonais avait dit non en majorité, cela ne se passerait pas ainsi. Et je pense que si le peuple sénégalais dit non, cela ne se passera jamais » ajoute l’artiste à travers le journal l’Observateur.

Pour le Sénégal où il séjourne pour les besoins du Fesman, il déclare : « j’ai confiance aux sénégalais et je pense qu’il y a une certaine maturité…le peuple sénégalais est majeur et décidera de son destin »

NDiaga Diouf

Jeudi 21 Octobre 2010 - 15:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter