«Après le 23 juin, on va vers le 29 juin 2015», Me El Hadji Diouf



A l’Assemblée nationale, on en est aux discussions sur la forme du rapport avant d’entrer dans le fond. Intervenant, Me El Hadji Diouf rappelle la fumeuse date du 23 juin 2011. Selon le tonitruant avocat, «après le 23 juin, on va vers le 29 juin 2015 ». «Des éléments d’importance capitales ont été omis », soulève le député, qui ajoute que « le rapport n’a pas mentionné l’importance de la date du 23 juin 2011 et des interventions ont insisté sur le mois de juin serait un mois maudit pour les pouvoirs qui se sont succédé ici ».

Dès lors, scande Me El Hadji Diouf : « Après le 23 juin 2011, on va vers le 29 juin 2015 ». A ce propos, entame-t-il : «Même s’il y a pas cette mobilisation,  il y a que… », il ne termine pas sa phrase. Le député est rappelé à l’ordre par le président de l’Assemblée nationale qui l’invite à faire des « observations sur le rapport ». En ce sens que souligne Moustapha Niasse, le député est entré dans le fond alors qu’il doit faire des observations sur la forme. 


Ce qui n’empêche pas à l’avocat de poursuivre : «Je voudrais qu’on introduise dans ce rapport, ce rappel historique qui a été soulevé par deux (2) députés au moins et son importance par rapport aux décisions impopulaires qui sont prises en juin…». Réagissant le rapporteur de préciser qu’en commission, ils étaient une trentaine. Et certains se sont exprimés durant 45 minutes. Dès lors, sert ce dernier, il est difficile de tout rapporter. 


Lundi 29 Juin 2015 - 11:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter