Après sa défaite à la Présidentielle : Wade vise la cohabitation (Législative)

Me Abdoulaye Wade, le désormais ancien président de la République et ''nouveau chef de file'' de l'opposition a engagé la bataille de la reconquête du pouvoir. Une reconquête passe d'abord, selon lui, par les élections législatives du 17 juin 2012. En perspective de ces échéances, le Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds) a convoqué le congrès d'investiture de son parti le samedi 31 mars.



Après sa défaite à la Présidentielle : Wade vise la cohabitation (Législative)
Wade n'entend point s'embarrasser de considérations qui l'empêcheraient de repartir gaillardement à la reconquête du pouvoir. Il a perdu la présidentielle de trop, il lui reste de conserver l'Assemblée nationale, voire le Parlement si comme certainement, il l'espère le nouveau chef de l'Exécutif ne fasse supprimer le Sénat. Le Conseil constitutionnel n'a pas encore avalisé les résultats de la présidentielle. Qu'à cela ne tienne, celle-ci est derrière lui. Rien ne sert de courir, il faut partir à point se dit-il et c'est ainsi qu'il a convoqué son parti pour investir ses listes à la députation de juin prochain si les législatives se tiennent à date annoncée.

Wade a-t-il cependant décidé de mobiliser son parti pour conserver le pouvoir parlementaire ou pour sa protection et celle de sa famille ? Sera-t-il la tête de liste Pds aux législatives du 17 juin 2012 ? Le nouveau chef de fils de l'opposition depuis le 25 mars derniers, à l'issue du second tour de la présidentielles du 26 février 2012 où il a obtenu 34, 20% des suffrages exprimés entend retrouver les tranchées, domaine où il excelle.

Après des visites de remerciements aux Khalifes généraux des Mourides Serigne Sidy Moctar Mbacké et des Tidianes Serigne Mansour Sy, de la famille Omarienne à Dakar,-visites qui apparaissent comme le lancement de la campagne des législatives,- il fait convoquer le congrès d'investiture de son parti et alliés en perspective des élections du 17 juin prochain. A travers un communiqué daté de mercredi 27 mars, «Me Abdoulaye Wade, Secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (Pds) convoque en session extraordinaire, le congrès d'investiture pour les élections législatives du 17 juin 2012 le samedi 31 mars». Certainement, compte tenu des délais de dépôt très court des listes prévu le 7 avril prochain, si le calendrier républicain est respecté, étant donné que les fédérations libérales traumatisées par la défaite de dimanche dernier si ça se trouve, auront quelques difficultés à investir d'ici samedi leurs listes à soumettre au congrès, celui-ci lui donnera carte blanche comme d'habitude pour confectionner la liste.
 
A défaut, une commission pourrait être mise en place pour le choix des listes de députés du parti ou de la coalition si l'option d'aller aux législatives avec des alliées est retenue. Aussi, Me Abdoulaye Wade pourrait être investi tête de liste des néo-opposants pour ces législatives de juin.

Cette invite qui est faite «conformément aux statuts et règlements du Pds», concerne tous les membres du congrès, notamment les délégués des fédérations (fédérations territoriales, organismes internes et confédérations syndicales affiliées), les membres du secrétariat national, du comité directeur, les sénateurs, les députés, les membres du gouvernement et conseil économique et social libéraux sont concernés, de même que les alliés, les observateurs et les invités.
 
Dépêche – Sud Quotidien 




Jeudi 29 Mars 2012 - 10:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter