Arabie Saoudite : Attentat à Médine dans l'un des lieux saints de l'islam

L'Arabie Saoudite a été touchée par une vague d'attentats suicide lundi 4 juillet. Le deuxième lieu saint de l'islam, Médine a été visé par un kamikaze qui a fait quatre morts.



L'Arabie Saoudite a été la cible d'une vague d'attentats sans précédent. Trois kamikazes ont déclenché leur ceinture d'explosifs près de mosquées, dont l'une est située dans la ville sainte de Médine, lundi 4 juillet, en cet avant-dernier jour de ramadan. Ces attaques qui ont tué au moins quatre agents de sécurité n'ont pour l'heure pas été revendiquées, mais le mode opératoire rappelle celui de l'État islamique (EI).
 
En début de soirée, c'est la ville de Médine, deuxième ville sainte de l'islam après la Mecque qui a été touchée alors que de nombreux fidèles étaient présents. "Les forces de sécurité ont suspecté un homme qui se dirigeait vers Al-Masjid al-Nabawi (la Mosquée du Prophète) alors qu'il traversait le parking des visiteurs. Alors qu'elles ont tenté de l'arrêter, il a actionné sa ceinture d'explosifs, se donnant la mort" a annoncé le porte-parole du ministère de l'Intérieur saoudien dans un communiqué. Quatre agents de sécurité ont été tués et cinq autres blessés.
 
Les ressortissants américains appelés à la vigilance
 
De manière quasi simultanée un autre kamikaze s'est fait exploser près d'une mosquée chiite à Qatif dans l'est du pays. Une enquête a été ouverte alors que des restes humains appartenant à trois personnes ont été retrouvés sur les lieux. Plus tôt dans la journée un attentat-suicide a été perpétré près d'une mosquée située à proximité du consulat des États-Unis de Jeddah à l'ouest du royaume. Le kamikaze, un chauffeur pakistanais de 30 ans, a déclenché sa ceinture explosive à l'approche de deux agents de sécurité. Ces derniers ont été légèrement blessés par la déflagration.
 
L'attentat de Jeddah a été qualifié de "manqué" par le journal Sabq, proche du pouvoir saoudien. L'ambassade des États-Unis à Riyad a cependant appelé les Américains à "prendre plus de précautions dans leurs déplacements"  au sein de ce pays qui fait partie de la coalition internationale qui mène une guerre  contre l'EI en Irak et en Syrie. Le groupe terroriste a été proclamé comme "ennemi de l'islam" par le grand mufti Abdelaziz Al-Cheikh, la plus haute autorité religieuse sunnite d'Arabie saoudite.
 
Depuis fin 2014, les forces de sécurité saoudiennes et la minorité chiite du royaume sont souvent frappées par des attentats meurtriers revendiqués par l'EI. Parallèlement les autorités saoudiennes ont multiplié les arrestations d'islamistes radicaux depuis un an et ont annoncé avoir démantelé en 2015 un groupe lié à l'État islamique.


Source: RTL.FR


Mardi 5 Juillet 2016 - 08:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter