Arcelor Mittal : Vers le déclenchement de la machine judiciaire ?

Cela n’est pas à exclure. Car à en croire, le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, le Procuereur peut s’autosaisir, à la suite des accusations de Wade contre son successeur, Macky et le ministre Aly Ngouille Ndiaye.



Arcelor Mittal : Vers le déclenchement de la machine judiciaire ?
Sur les accusations de Wade contre le régime Sall en place "pour avoir toucher des pots de vin" dans le dossier Arcelor Mittal, Me Sidiki Kaba ne tourne pas autour du pot. Ce, pour dire au président sortant que: "devant toute situation, le procureur peut prendre une décision à travers son autosaisine". Le ministre de la Justice de préciser qu'"il y a des déclarations qui peuvent provoquer une émotion. Mais, la chose la plus importante qu’il faudrait retenir sans rentrer dans les détails de ce qui a été dit, c’est qu’il faut toujours faire attention à ce que l’on dit". D'autant plus que martèle la tutelle: "Si cela n’est pas fondé, des poursuites peuvent être engagées. Vous avez droit au respect de votre honneur, il faut éviter que l’honneur d’un homme soit jeté aux chiens. Chaque fois que l’on dit quelque chose, il faut avoir la certitude que ce l’on dit, peut être prouvé". 


Pis, sert Me Sidiki Kaba: "Dans le cas d’espèce, il va évidemment sans dire qu’une autosaisine peut avoir lieu". Même si, assure-t-il "pour le moment, elle n’est pas en application". Mais, "il faut se dire que si cela arrivait, il s’agira de vérifier la conformité et la vérité de ce qui a été dit". Dès lors, prévient le ministre dans "Sud Quotidien": "Je pense que la loi s’appliquera". 


Mercredi 5 Novembre 2014 - 10:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter