Are-Sénégal : Alé Lô et Cheikh Kanté se donnent la main en faveur des réformes de l'Acte3 et le Pse à la base

Une pierre deux coups c’est ce que le président Alé Lo vient de réussir avec l’Alliance des Ruraux pour la République (ARE-Sénégal). Il vient de réunir le monde rural autour d’une journée de partage sur l’acte 3 de la décentralisation et le Plan Sénégal Émergent.



« L’Alliance des Ruraux pour l’Émergence du Sénégal c’est, l’expertise et la légitimité d’une centaine de maire. Créée au lendemain de la présidentielle de 2012, ARE-Sénégal regroupe des paysans, éleveurs, pêcheurs du monde Rural. Elle transcende les barrières politiques et a pour responsabilité le développement, une gouvernance locale pérenne et la transformation sociale et économique du Sénégal. Tout cela doit être porté par le Pse et l’acte 3 de la décentralisation » recadre d’emblée son président Ale LO.
Cette rencontre qui a drainé des responsables venus du Sénégal des profondeurs avait pour objectif ; voire comment organiser le monde rural et faire en sorte qu’il joue pleinement son rôle et sa partition dans le développement du Sénégal.
Selon Alé Lo, la création d’Are-Sénégal s’est concrétisée avec des résultats forts appréciables. « C’est dans cette logique que nous voulons accentuer ses actions à la base en s »appuyant sur les projets du chef de l’État qui est le Plan Sénégal Émergeant et l’acte 3 » renseigne M. Lô.
Cette rencontre avec le monde rural s’est tenue sous le parrainage du directeur du Port Autonome de Dakar, Cheikh Kanté. « Aujourd’hui, avec l’appui du président directeur du PAD, Are-Sénégal a la légitimité de rassembler le Sénégal de profondeurs » informe Alé Lo. Ainsi cette occasion a permis au président Lo et ses camarades du monde rural de voir, en perspective, la contribution des ruraux dans la mise en place de ces outils de développement.
« Nous avons notre partition à jouer dans les réformes. C’est ainsi que nous acceptons la proposition du professeur cheikh Kanté d'aller à la base pour organiser des forums au niveau régional. Si ces programmes réussissent, c’est tout le Sénégal qui va en bénéficier. Le Chef de l’État ne peut pas se prétendre être partout à la base, c’est aux responsables locales de s’impliquer pour porter ces programmes », reconnaît Alé Lo.
« Le problème du monde rural c’est débouché pour les surplus de production. Nous sommes en train de mettre en place des projets comme le terminal fruitier qui permettra aux producteurs d’écouler leurs productions qui pourrissaient la plupart du temps ». Aussi, est-il que Cheikh Kanté a réaffirmé son intention d’accompagner les acteurs locaux dans ce processus d’appropriation du Pse et de l’acte 3 de la décentralisation.


Dimanche 16 Novembre 2014 - 05:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter