Arène nationale : Macky Sall donne rendez-vous en aout 2018 pour…

Le président de la République Macky Sall a procédé hier, à la pose de la première pierre de l’arène nationale. Il s’est saisi de cette occasion pour revenir sur les barrières qui ont jalonné la construction de cette édifice, et des opportunités qu’elle doit offrir aux collectivités locales qui l’abritent, et en premier, la commune de Pikine.



Arène nationale : Macky Sall donne rendez-vous en aout 2018 pour…
«Ce projet qui nous réunit aujourd’hui marque le début de la satisfaction d’une vielle et récurrente doléance du mouvement associatif national. Ce projet est étalé sur 28 mois. Lorsque les Chinois disent 24 mois ou moins, ils sont capables de le faire, et j’en suis sûr », a déclaré le chef de l’Etat dans son discours d’ouverture lors de la cérémonie de pose de a première pierre de l’arène nationale.

Cette cérémonie, marquée par la présence de nombreux lutteurs, a permis au Président Macky Sall de leur rappeler la cause principale du retard noté dans le démarrage des travaux de ce joyau du sport national : «Beaucoup de divergence et d’incompréhension ont précédé le démarrage des travaux de construction de l’arène, sinon, cette date serait celle de l’inauguration. Depuis 2013, la Chine avait déjà bouclé le budget de ce complexe», soutient-il.

Selon le président de la République, la réalisation de ce projet constituera : «un outil de développement pour les collectivités locales qu’elle polarise. C’est pourquoi j’invite le ministre des Sports, l’entreprise chinoise et les acteurs sénégalais à en faire profiter d’abord à la commune de Pikine en matière d’emploi. En effet, 500 emplois seront créés dans le chantier ».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 8 Avril 2016 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter