Argentine : Lionel Messi, ses quatre finales maudites

L'annonce de sa retraite internationale, après la défaite de l'Argentine en finale de la Copa America face au Chili (0-0 ap, 2 tab 4), clôt pour Lionel Messi une série de quatre défaites en autant de finales majeures disputées.



«J'espère que l'annonce de son retrait ne sera qu'un accès de fièvre.» L'éditorialiste d'Olé, le grand quotidien sportif argentin, voulait croire lundi que la décision de Lionel Messi de mettre fin à sa carrière internationale avait été prise sur le coup de la déception d'un quatrième échec en finale d'un grand tournoi, le troisième de suite après les finales du Mondial 2014 (face à l'Allemagne) et de la Copa 2015 (contre le même adversaire chilien).

«La meilleure et la pire de ses finales perdues», analyse Diego Macias en référence à la prestation de Messi, dimanche : un match pourtant compliqué et terminé par un tir au but complétement raté, qui a plombé l'Albiceleste.

Retour sur les quatre finales maudites de la star de 29 ans (depuis vendredi), 112 sélections et recordman des buts avec l'Argentine (55, un de plus que Gabriel Batistuta).

 
Copa America 2007
Sélectionné pour la première fois à 18 ans en août 2005 en amical contre la Hongrie, Messi est... expulsé au bout de 47 secondes pour un geste d'humeur après un accrochage de maillot. Déjà le signe que rien ne sera simple en sélection pour le futur quintuple Ballon d'Or ? Il est retenu pour le Mondial 2006, marque contre la Serbie-Monténégro (6-0), mais assiste du banc à l'élimination en quart de finale par l'Allemagne aux tirs au but (1-1 ap, 4-2).

Son premier grand tournoi, la Copa 2007, aux côtés de Riquelme (5 buts), se termine par une déroute en finale contre le Brésil (3-0). Inoffensif dans ce dernier acte, il est élu meilleur jeune du tournoi (1 but en quart contre le Pérou).

Coupe du monde 2014
Sept ans plus tard, c'est un joueur qui a tout gagné en club avec le Barça (Liga, Ligue des champions) et une star planétaire (quatre Ballons d'Or) qui réussit au Mondial brésilien un parcours solide avant de buter sur l'Allemagne en finale, victorieuse sur un but de Mario Gotze en prolongation (1-0 a.p.). Nouveau lot de consolation, Messi, 4 buts et une passe décisive, est désigné meilleur joueur du tournoi, une récompense contestée.

 
Copa America 2015
Un an plus tard, l'Argentine et son meilleur joueur ont à nouveau l'occasion de remporter un titre majeur au Chili. En finale à Santiago, l'équipe à rayures blanches et bleues affronte le pays organisateur. Le plan anti-Messi du sélectionneur de la Roja, Jorge Sampaoli, fonctionne à merveille. Les Chiliens éteignent le numéro dix avec un marquage très agressif et s'imposent, déjà, aux tirs au but après 120 minutes stériles (0-0 ap, 4 tab à 1).

Messi, un but et trois passes décisives dans le tournoi, tire et marque le premier tir au but de son équipe. Mais Higuain et Banega manqueront les leurs.

 

Copa America 2016
Toujours en quête d'un premier titre international depuis 1993 (Copa America), l'Argentine peut compter sur un Lionel Messi jamais aussi efficace, 5 buts avant la finale perdue de dimanche soir contre le Chili dans la banlieue de New York, une performance qui lui permet d'effacer Batistuta des tablettes. Avant la finale, Juan Antonio Pizzi, le nouveau sélectionneur chilien, n'en avait pas fait mystère, il reproduirait contre Messi la recette de 2015.

De fait, soumis au marquage sans concession d'Arturo Vidal, le milieu de terrain du Bayern Munich, lla capitaine n'a jamais pu s'exprimer, s'étiolant peu à peu. Pis, il a largement loupé le premier tir au but de son équipe dans la séance décisive et vu, encore une fois, le trophée se dérober, comme sa tentative face au cadre de Claudio Bravo.
 
Avec l equipe


Lundi 27 Juin 2016 - 09:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter