Armes chimiques: la Syrie prend du retard dans la destruction de son arsenal

Le conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques doit se réunir ce jeudi. La Syrie est pointée du doigt car les autorités de Damas ont pris beaucoup de retard dans la destruction de leurs armes chimiques les plus dangereuses.



Des activistes portant un masque à gaz récoltent des preuves d'utilisation d'armes chimiques dans la zone de Zamalka, dans la banlieue de Damas, le 22 août 2013. REUTERS/Bassam Khabieh
Des activistes portant un masque à gaz récoltent des preuves d'utilisation d'armes chimiques dans la zone de Zamalka, dans la banlieue de Damas, le 22 août 2013. REUTERS/Bassam Khabieh

Seulement deux chargements d'agents chimiques ont quitté la Syrie au courant du mois de janvier. Selon une source proche de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, cela représente « un peu moins de 5% » des 700 tonnes d'agents chimiques les plus dangereux déclarés par Damas, notamment ceux qui entrent dans la composition du gaz moutarde et du gaz sarin.

 Destruction des armes chimiques en Syrie: « Le processus est lancé, il se passe relativement bien »  

selon Olivier Lepick, chercheur à la Fondation pour la recherche stratégique
 

La totalité de ces substances aurait dû quitter le territoire syrien avant le 31 décembre dernier, conformément au plan adopté par les Nations unies. Au début de ce mois, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a déjà demandé à la Syrie d'intensifier ses efforts, pour que les échéances fixées puissent être respectées. Damas a tenté de se justifier en évoquant une météo défavorable, ainsi que les problèmes de sécurité liés à la guerre.

Cinq cents tonnes supplémentaires d'agents chimiques, dits de « catégorie 2 », devraient être évacués avant le 5 février. Les produits doivent être embarqués dans le port de Lattaquié sur des navires militaires danois et norvégien, à destination du port italien de Gioa Tauro, où ils seront tranférés et détruits à bord d'un navire américain, spécialement équipé pour cette opération. Celle-ci devrait se terminer, en principe, le 30 juin de cette année.


Source : Rfi.fr



Jeudi 30 Janvier 2014 - 09:39




1.Posté par maliweb le 30/01/2014 16:19
Elle n'allait surtout pas s'empresser à détruire ses joyaux ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter