Arrestation au Mali du cerveau présumé de l’attaque de Grand-Bassam



Arrestation au Mali du cerveau présumé de l’attaque de Grand-Bassam
Les forces françaises de l'opération Barkhane ont arrêté, dans le nord du Mali, le présumé cerveau de l'organisation de l'attaque de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire. Vingt-deux personnes, dont deux terroristes, avaient été tuées et 33 autres blessées dans cette station balnéaire, le 13 mars 2016.
Le présumé cerveau de la dernière attaque contre la station balnéaire de Grand-Bassam en Côte d’Ivoire a été arrêté dans le nord du Mali par des militaires français de l’opération Barkhane.
 
Une source proche du dossier explique que très récemment, l’individu avait été localisé au sud de Gao, vers la localité de Gossi. En fait, ses va-et-vient étaient surveillés.
 
Séjour algérien
 
Avant d’arriver à Gossi, il avait effectué un séjour en Algérie. Les services secrets maliens suivaient ses traces. Ils ont alors alerté l’armée française dans le nord du Mali qui a envoyé des éléments sur place pour « cueillir l’individu ».
 
Le suspect s’appelle, d’après nos informations, Mimi Ould Baba Ould Cheikh. Il est toujours, ce jeudi 12 janvier, aux mains de l’armée française dans le nord du Mali.
 
Selon les dernières informations, il aurait reconnu avoir supervisé l’attaque, organisé le transport des exécutants, le transport des armes du Mali vers la Côte d’Ivoire et la mise en route des véhicules des présumés jihadistes.
 
Certaines sources s’interrogent au Mali : le suspect arrêté n’est-il pas également lié au trafic de drogue dans le septentrion malien ?


Jeudi 12 Janvier 2017 - 16:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter