Arrestation d’un important trafiquant d’ivoire kényan en Tanzanie

C'est ce qu'on appelle une belle prise. Le chef présumé d'un vaste réseau de trafic d'ivoire a été arrêté en Tanzanie. De nationalité kényane, Feisal Mohamed Ali a été interpellé à Dar es Salaam par le réseau international de police Interpol.



Saisie de défenses d'éléphants au Kenya. Le braconnage est en constante augmentation dans ce pays. Harambee Kenya
Saisie de défenses d'éléphants au Kenya. Le braconnage est en constante augmentation dans ce pays. Harambee Kenya

Cela faisait plus de six mois que les enquêteurs couraient après Feisal Mohamed Ali. L'organisation l'avait placé parmi les neuf personnes les plus recherchées au monde pour crimes contre l'environnement.

Cet homme d'affaires de Mombasa, âgé de 47 ans, serait notamment le propriétaire d'un entrepôt de moteurs de véhicules découvert le 5 juin dans la deuxième ville du Kenya. Plus de deux tonnes d'ivoire, dont 228 défenses d'éléphant, avaient été retrouvées à l'intérieur, soit la plus grosse prise des forces de l'ordre kényanes en 2014. Deux complices avaient été interpellés, mais Feisal Mohamed Ali avait réussi à prendre la fuite.

Opération Infra Terra

Sa cavale s'est finalement arrêtée à Dar es Salaam, où les enquêteurs savaient qu'il se rendait régulièrement. Tanzanie et Kenya sont les deux principaux pays d'où part le trafic d'ivoire à destination de l'Asie. Un succès donc pour Interpol et son opération Infra Terralancée début octobre dans 36 pays du monde. Une première du genre pour les crimes environnementaux. Elle vise 139 personnes suspectées de pêche illégale, trafic d’espèces sauvages, ou encore déchargement de déchets.

Mi-novembre, le réseau de police avait sollicité l'aide du public pour localiser ces malfaiteurs. Neuf d'entre eux étaient particulièrement recherchés. Feisal Mohamed Ali est le deuxième arrêté après le Zambien Ben Simasiku, interpellé début décembre.


Rfi.fr

Mercredi 24 Décembre 2014 - 11:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter