Arrestation de Fadel Barro et Cie en RDC: le Comité Sénégalais des Droits de l'Homme avertit et menace



Alioune Tine, président du Comité Sénégalais des Droits de l’Homme ne mâche pas ses mots. Les autorités sénégalaises tout comme de la République Démocratiques du Congo (RDC) sont avertis contre « tout mauvais traitement » à l’endroit des membres de «Y’en a marre », Fadel Barro, Malal Talla dit Fou malade et Aliou Sané. Ce, suite à leur arrestation par le régime du président Joseph  Kabila. «La liberté d’expression des journalistes en souffre, des opposants politiques en souffre, surtout les défenseurs de droits de l’homme comme les membres de « Y’en a marre ».



C’est inadmissible que les gens ne puissent pas exprimer des libertés fondamentales qui sont reconnues par la constitution et par les lois en RDC », campe Alioune Tine qui corse le ton. «Nous mettons en garde les autorités sur tout ce qui peut arriver, tout mauvais traitement contre les défenseurs de droits de l’homme, les gens de « Y’en a marre » et du balai citoyen. Nous exigeons leur libération immédiate et sans condition ? Et la possibilité pour eux d’exercer leurs libertés », prévient le patron du bureau régional d’Amnesty international pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
 


Lundi 16 Mars 2015 - 10:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter