Arrestation de Fadel Barro et Cie: l'opposition congolaise au secours des "Y'en a marristes"



Un opposant Congolais se fait l’avocat des trois (3) responsables de « Y’en a marre ». Président du parti des réformes dans les sociétés demande leur libération immédiate et sans condition. Rigobert Kuta rappelle au président Kabila que la liberté d’expression est garantie par la Constitution congolaise. «Ces personnes qui sont arrivées au Congo, sont arrivées de manière légale avec un visa en bonne et due forme. J’ose croire que le gouvernement de Monsieur Kabila était au courant de leurs activités en RDC », sert d’emblée ce dernier.

 
Rigobert Kuta d’indiquer sur les ondes de la Rfm que la liberté d’expression est garantie par la Constitution en RDC. Et préciser : «diplomatiquement parlant, au moment où notre pays est embourbé dans des conflits politiques, le moment était très mal choisi pour que le gouvernement se mette à arrêter des personnes surtout de la société civile venues pour nous aider à sortir des problèmes démocratiques ». Protestant avec la dernière énergie, il demande au président Kabila de procéder à la libération immédiate et sans condition des Sénégalais, Burkinabé et Congolais.
 


Mercredi 18 Mars 2015 - 16:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter