Arrestations de militants et responsables du PDS : le FPDR se signale



Le Front patriotique pour la défense de la République (FPDR), réuni en  sa séance hebdomadaire de ce lundi 16 mars 2015, a examiné entre autres points inscrits à son ordre du jour, la situation créée par l’accentuation de la répression contre les militants et responsables du PDS. « Il nous est revenu au cours de la réunion que Maître Amadou Sall venait d’être convoqué à la gendarmerie de Colobane tandis que Serigne Assane Mbacké Attekh Fadilou était arrêté à Touba et transporté manu militari devant le procureur de Diourbel.


Quant à Bathie Seras et Amina Nguirane, arrêtés depuis plusieurs jours, ils se trouvent, au moment où ces lignes sont écrites, au tribunal de Dakar pour être entendus par le procureur. Au vu de ce qui précède, il est à présent clairement établi que le pouvoir a choisi la répression à la place de l’Etat de droit. Incapable de prouver la culpabilité de Karim Wade et convaincu que le peuple n’acceptera pas  l’inacceptable, il a choisi l’impasse en frappant tous ceux qui se dressent devant l’arbitraire », campent Mamadou Diop Decroix et Cie.
 

Fort de ce fait, le front patriotique «condamne fermement ces agressions contre des citoyens libres de choisir leur appartenance politique, exprime son soutien aux personnes arrêtées, à leur famille et à leur au parti politique ». Avant de lancer «un appel à la résistance à tous ses militants et sympathisants et à tout le peuple Sénégalais et leur demande de venir massivement au tribunal le 23 mars 2015 à l’occasion du délibéré dans le « procès » Karim Wade». La conférence des leaders a également apprécié la situation des militants de «Y en a marre» arrêtés au Congo démocratique. Elle a regretté cette situation et engage le gouvernement à obtenir le retour de ces compatriotes dans de bonnes conditions.
 


Mardi 17 Mars 2015 - 10:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter