Arrestations des handicapés : la Fsaph sous le choc

Prétextant le retrait des enfants de la rue, les forces de sécurité ont procédé, hier, à des rafles et arrestations de personnes handicapés à Dakar et dans sa banlieue, notamment à Thiaroye et à Guédiawaye. Et, c’est ce qui a mis la fédération sénégalaise des associations des personnes handicapées (Fsaph) dans tous leurs états.



Arrestations des handicapés : la Fsaph sous le choc
"Ces rafles perpétrées contres des personnes démunies et sans soutien de l’Etat, au lendemain de la Korité, fête de solidarité et de partage, sont choquantes. Alors que la délégation de la solidarité nationale et à la protection sociale, service dédié à ce soutien, n’a jamais rien fait pour les personnes handicapées et, à ce jour, ne fait aucune action en leur faveur", se désole le président de la Fesaph. 

Poursuivant sur la même lancée dans un communiqué, Yatma Fall dénonce leur manque d’aide : «malgré les centaines de milliards déclarés dépensés pour acheter des vivres (riz, sucre, huile…). Seuls certains politiciens véreux et chefs religieux souteneurs du parti au pouvoir en bénéficient, au détriment des véritables ayants droit».

Très remonté, ce dernier condamne avec énergie ces rafles et exige leur libération immédiate et sans condition. « La Fesaph se réserve le droit de saisir les juridictions nationales et internationales compétentes en vertu des dispositions pertinentes de la Convention des Nations-Unies, relative aux droits des personnes handicapées, déjà raflées par le Sénégal et qui sont ainsi violés», campe-t-il. 

Aminata Diouf

Vendredi 8 Juillet 2016 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter