Arrêté avec un permis de conduire et d’autres papiers Gambiens: Que risque "Boy Djinné" ?



C’est une nouvelle qui risque d’ulcérer la justice sénégalaise et davantage brouiller la ligne Dakar-Banjul. « Boy Dinné » arrêté dans un hôtel à Sérékounda (Gambie) a été envoyé à la prison de Mile two (2). Une escalade dans la décision de Banjul de ne pas rendre au Sénégal le fugitif. Après l’arrestation de « Boy Djinné », l’on s’affairait du côté des pandores sénégalais à accueillir l’évadé. Ainsi, avec le concours du Doyen des Juges de Diourbel, le magistrat Makha Barry, les hommes en bleu avaient à cet effet, convenu de privilégier la procédure simplifiée d’une extradition classique moins contraignante à savoir de « police à police».
 
Une procédure qui repose sur les conventions de la CEDEAO en matière d’entraide judiciaire dans le cadre de la lutte contre la délinquance transfrontalière et de coopération policière. A cet effet, Banjul a été saisi du mandat d’arrêt international signé par le même Doyen des Juges. Pour avoir diligenté et articulé promptement cette procédure, les autorités sénégalaises s’attendaient donc de la part de leurs homologues de la Gambie, pays membre de la CEDEAO, l’extradition de «Boy Djinné».  Il y a que «Boy Djinné » a été arrêté en Gambie avec un permis de conduire et d’autres papiers Gambiens. Mais ces documents, explique une source très au fait du dossier à «l’observateur », ont conforté la Gambie dans sa volonté de faire un pied de nez au Sénégal.
 
Et les documents trouvés sur le fugitif sont authentiques, la Gambie pourrait signifier aux autorités Sénégalaises que «Boy Djinné » est un de ses citoyens et il est impensable qu’elle l’extrade. Et si les documents sont faux, la Gambie pourrait le poursuivre et le condamner pour faux, usage de faux. Ce, en plus du délit de séjour irrégulier. 


Jeudi 28 Janvier 2016 - 10:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter