Arrivée Wade-LSS sous haute sécurité : 300 gendarmes, 12 pick up mobilisés par l’Etat, les Almadies quadrillés




 
A l’aéroport Léopold Sédar Senghor (LSS), on vaque aux occupations mais il faudrait vraiment être aveugle pour ne pas remarquer que la sécurité est bien plus importante que d’habitude. Il s’agit en effet, d’un important dispositif sécuritaire de pas moins de 300 gendarmes prêts à se positionner dans 12 pick up, un gros camion visible devant le salon d’honneur de LSS. Mieux, pas moins de deux (2) gendarmes en tenue de combat, se trouvent dans chaque ruelle des Almadies qui mènent à l’aéroport. Cet important dispositif s’explique par le retour du président sortant Wade et père du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis, ce mercredi après-midi.

 
Ce dernier Wade-père qui, dès sa descente du jet privé qu’il a fini de prendre accompagné de son épouse Viviane Wade, devra emprunter l’axe Almadies-Ngor-Corniche, un parcours tout aussi quadrillé. Ce,  pour se rendre chez son ancien ministre des Affaires Etrangères, Madické Niang à Fann Résidence où la sécurité a été aussi renforcée par des gardes du corps qui veillent au grain en l’absence pour le moment des militants qui n’ont pas encore fait le déplacement.

Affaire à suivre. 

 
L’arrêt préfectoral est tombé mardi soir, il est interdit toute manifestation pour accueillir Me Abdoulaye Wade pour raison de trouble à l’ordre public. La réplique du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) ne tarde pas. Indigné par l’interdiction, le Comité d’Organisation de l’Accueil de Wade (CAOW) appelle toutes les Sénégalaises et Sénégalais à défendre la démocratie et réserver un accueil comme il se doit à l’ancien président.
 
Ça promet. 


Mercredi 23 Avril 2014 - 12:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter