Arrivée de Wade: les précisions de la présidence qui brandit les quatre autorisations données au père de Karim




Après Idrissa Seck, Jules Diop charge Wade. Et c’est pour préciser : « Quatre fois Abdoulaye Wade a demandé une autorisation de survol et d'atterrissage, quatre fois il a obtenu l'accord des autorités sénégalaises, quatre fois il a déclaré que le Gouvernement du Sénégal lui a refusé l'entrée sur le territoire sénégalais ».
 
Le chargé de communication du président Sall d’assurer que « l'ancien Président Abdoulaye Wade aurait pu décoller de Paris et atterrir à Dakar, où il était attendu avec les honneurs. Il a préféré se rendre au Maroc et a tenté d'entrer au Sénégal en clandestin, en violation des Lois de la navigation aérienne internationale ». Non sans remarquer que « depuis l'annonce de sa venue, les autorités sénégalaises ont veillé à ce que l'ancien Président Abdoulaye Wade bénéficie du traitement que lui confère son rang d'ancien Chef de l'Etat. C'est un véhicule de l'ambassade du Sénégal à Paris qui l'a conduit à l'aéroport et une fois au Maroc, le Consul général s'est rendu à son hôtel et s'est mis à sa disposition ».
 
 
En ce sens, signale la présidence, « à chaque fois, le Président Macky Sall a instruit les autorités compétences de traiter toutes ses requêtes, même les plus incompréhensibles, avec la plus grande célérité et lui a souhaité la bienvenue».

auto_atter_wad.pdf auto_atter_wad.pdf  (257.61 Ko)




deman_auto.pdf deman_auto.pdf  (380.14 Ko)




Samedi 26 Avril 2014 - 12:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter