Arsenal et Liverpool veulent se revoir en finale

Arsenal et Liverpool, les deux épouvantails des demi-finales de la Coupe d'Angleterre samedi et dimanche à Wembley, ont bien l'intention d'écarter Reading et Aston Villa pour s'offrir un dernier rendez-vous entre eux le 30 mai.
Honneur au tenant du titre londonien qui a hérité du Petit Poucet de deuxième division.



Les Gunners, dans la foulée de huit victoires d'affilée et 11 en 12 matches, se retrouvent même à jouer deux lièvres à la fois puisqu'ils sont également 2e de Premier League. Si cela n'a pas toujours semblé évident cette saison, cela ne semble plus un problème désormais car Arsène Wenger a retrouvé un effectif opulent au printemps.

Seuls Oxlade-Chamberlain et Arteta sont absents et Arsenal devrait relancer Wilshere, voire Debuchy, jamais vus en 2015. Szczesny commencera lui dans le but et, avec Welbeck ou Walcott, l'équipe pourrait être largement remaniée en vue de la suite.
Elle s'appuiera toutefois sur son duo Giroud-Sanchez, 36 buts à eux deux.
"C'est piégeux, on le sait mais notre niveau d'alerte est haut et on a retenu la leçon contre Wigan l'an passé", a rappelé Wenger après la qualification aux tirs au but il y a tout juste un an. "Reading a de nombreux joueurs expérimentés. Leur style à base de nombreux centres est efficace donc ils peuvent être dangereux".
En face, le 18e de D2, où émergent les vieillissants Anton Ferdinand et Yakubu Aiyegbeni, n'est pas dans une forme éblouissante. Il n'a gagné qu'un match sur dix, et aucun des cinq qui ont suivi sa qualification contre Bradford. 
Mardi, il s'est même incliné à domicile (1-0).
Première demie depuis 88 ans
Les Royals, qui ont perdu leur 12 matches contre les Gunners, sont dans le dernier carré pour la 1re fois depuis 88 ans et n'ont jamais été plus haut.
"On ne peut pas aller à Wembley et attendre notre tour, assure pourtant leur entraîneur Steve Clarke. C'est un peu une récompense pour les supporteurs et pour nous, il s'agit d'avoir la mentalité de faire son boulot. Si c'est le cas, on peut passer".
Dimanche, la rencontre opposera le 5e de Premier League, qui a peu de chances d'améliorer ce classement, au 15e, qui n'a pas encore assuré son maintien.
Plombés par deux défaites qui ont coupé l'élan de leur remontée, les Reds, à quatre points de la C1, ont depuis remis le moteur en marche. Sakho est forfait en défense et si Sturridge n'est pas aligné devant, Brendan Rodgers devrait commencer encore sans buteur, avec Sterling à la place. L'ailier s'est toutefois remis dans le sens de la marche lundi en inscrivant contre Newcastle son 11e but (2-0).
Les Villans aussi se sont bien préparés en allant l'emporter à Tottenham (1-0), à l'occasion de leur seule victoire en quatre journées.
Après avoir inscrit 8 de ses 11 buts cette saison lors des six derniers matches, le Belge Benteke est l'homme en forme de l'équipe de Tim Sherwood. Celle-ci a pris l'habitude ces derniers temps de tenir tête à Liverpool et chaque équipe s'est d'ailleurs imposée cette saison sur le terrain de l'autre.
Les demi-finales:
Samedi
(16h20) Reading (D2) – Arsenal
Dimanche
(14h00) Aston Villa - Liverpool

beinsport

Vendredi 17 Avril 2015 - 12:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter