Assainissement des finances publiques : des hommes d’affaires épinglés par le Fisc

La Direction générale des impôts vient de faire tomber de gros poissons financiers qui ne sont pas en règle avec le fisc. Un acte qui non seulement épure les finances publiques sénégalaises, mais renfloue également les caisses de l’Etat à hauteur de milliards.



Assainissement des finances publiques : des hommes d’affaires épinglés par le Fisc
 
 
Les hommes politiques et les pilleurs de deniers publics ne sont plus les seuls à être traqués. Beaucoup d’hommes d’affaires qui ne s’acquittent pas de leurs devoirs fiscaux sont également épinglés par l’opération entamée par la Direction Générale des Impôts et Domaines (DGID, beaucoup plus discrète que celle entamée par la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), à en croire nos confrères du « Quotidien » qui voient les fruits de cette opération.
 
A cet effet, bon nombre de chefs d’entreprise  du secteur privé, en situation d’irrégularité avec le Fisc depuis des années, font actuellement l’objet de redressements fiscaux. Les mailles tendues par les fonctionnaires des impôts du directeur général Amadou Ba ont attrapé les plus en vue dans le monde des affaires au Sénégal. 
 
Parmi ces hommes d’affaires devant payer des sommes faramineuses en terme de redressement fiscal, notre source cite M. Loum Diagne, propriétaire de l’hôtel des Almadies qui a reçu un redressement fiscal de 21 milliards de FCFA, Cheikh Amar de Tracto Services Entreprises (TSE) avec un redressement fiscal de 11 milliards de FCFA et Aida Ndiongue, dirigeante des sociétés EGFED et Keur Marame Bercy qui a reçu notification d’un redressement de 04 milliards de FCFA pour la première société cité, tandis que pour la seconde, le redressement est en cours. La liste est loin d’être exhaustive.
 
 


Vendredi 12 Avril 2013 - 13:41




1.Posté par ib le 17/04/2013 12:37
diane bassabaty nassainaiba tété momo saoudien kaba niale

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter