Assane Diop, candidat à la Direction générale de l’OIT : l’Etat et les syndicats se mobilisent

Le gouvernement du Sénégal et des leaders syndicaux ont promis lundi à Dakar de ‘’tout mettre en œuvre’’ pour la victoire de Assane Diop, candidat au poste de directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT).



Assane Diop, candidat à la Direction générale de l’OIT : l’Etat et les syndicats se mobilisent
’’Le président Macky Sall a demandé au Premier ministre de tout mettre en œuvre pour qu’on lui apporte le soutien et l’appui nécessaires. Notre candidat Assane Diop a des atouts qu’on va valoriser’’, a souligné le ministre du travail, Mansour Sy, lors d’une conférence de presse conjointe avec M. Diop

‘’Notre pays a des relations et nous allons les exploiter par le biais du ministère des Affaires étrangères qui prendra en charge tout le volet diplomatique avec efficacité pour qu’il soit élu’’, a-t-il ajouté.

De son côté, le secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), Mademba Sock, venu ’’soutenir un compatriote’’, a dit que ’’tout le monde doit se ranger derrière Assane Diop’’ pour qu’il soit élu.

‘’Nous allons battre campagne pour lui chez nos paires africains et nous allons tout mettre en œuvre pour qu’il passe. Avoir un Sénégalais à la direction de cette organisation internationale, ce serait une grande consécration’’, a t-il dit.

Sidiya Ndiaye, secrétaire général de la Fédération générale des travailleurs du Sénégal (FGTS) a promis ‘’tout son soutien’’ pour l’élection de Assane Diop.

‘’En tant que responsables d’organisation professionnelle, nous avons là des enjeux et des défis majeurs que notre pays et l’Afrique doivent relever’’, a-t-il dit.

Ancien professeur de portugais et syndicaliste, M. Diop a été ministre du Travail et de la Fonction publique, mais aussi ministre de la Santé dans des gouvernements de l’ancien président sénégalais Abdou Diouf de 1990 à 2000.

Il était de passage à Dakar dans le cadre de sa campagne qui va le mener aussi dans les autres pays du Sud. Il fait partie des 9 prétendants à la direction générale de l’OIT en remplacement de Juan Soumavia.

Elu depuis 1999, celui-ci a décidé d’anticiper sur la fin de son mandant qui devait se terminer en 2014.

APS


Mardi 17 Avril 2012 - 01:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter