Assassinat Me Babacar Sèye : Khalifa Sall blanchit le régime de Diouf à Touba

Le maire de la ville de Dakar, Khalifa Ababacar Sall met une robe d'avocat pour le Parti socialiste (PS) s'agissant du meurtre de Me Babacar Sèye. De Touba pour prendre part au Magal de Serigne Fallou Mbacké communément appelé "Kazou Radjab" célébré ce samedi, le responsable socialiste a souligné qu’il faut chercher les responsable ailleurs et non dans le camp des socialistes ou du régime de Diouf.



Pour le maire de Dakar, le régime du Président Abdou Diouf s’était convenablement acquitté de toutes obligations dans cette affaire. En effet, le responsable socialiste a indiqué que tout a été fait sous Diouf pour arrêter et condamner les coupables. A ses yeux, il y a d’autres « initiatives » et « orientations » qui ont suivies ce procès. Pour beaucoup d’observateurs, le maire de Dakar fait allusion à l’amnistie votée sous Wade avec la fameuse Loi Ezzan.

Khalifa Sall de regretter la mort d’un Sénégalais valeureux qui a été arraché à l’affection de son peuple dans l’exercice de son travail.
 
Dans la foulée, Il a abordé le problème de l’indemnisation des familles des « diambars » sénégalais victimes du crash d’avion en 1991 en terre saoudienne. « Nos diambars n’étaient pas tombés en plein champs de bataille mais, en plein vol d’avion au moment où ils allaient accomplir leur devoir de musulmans dans les lieux saints de l’Islam. Cependant, le régime d’alors avait fait, en matière d’indemnisation, ce qu’il avait à faire. Maintenant comme l’Etat est une continuité, il appartient au présent régime de donner des réponses concrètes aux questions du collectif des familles des victimes », a-t-il souligné.

Pour rappel, le magistrat et président du Conseil constitutionnel était assassiné dans l’exercice de ses fonctions en 1993. 22 ans après, la famille du défunt continue de réclamer une justice plus éclairée. Alors que la loi Ezzan votée en 2005, offre l'amnistie politique des crimes commis entre 1993 et 2004.
 


Samedi 16 Mai 2015 - 10:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter