Assassinat de Mor SEYE en Italie : HSF regrette un Etat avec du Sang de Navet dans les veines pour défendre ses ressortissants.

Comme à son habitude et dans sa démarche l’Ong Horizons Sans Frontières (HSF), a une nouvelle réagit suite à l’assassinat de Mor Sèye en Italie de trois balles. HSF condamne de la manière le plus ferme ce meurtre prémédité.



La liste macabre des assassinats de sénégalais de l’extérieur s’est encore  allongée  ce samedi 12 septembre avec un  nouveau crime. Et, la dernier en date est l’assassinat de  Mor  Séye  agé de 46 ans qui  a été froidement assassiné par un homme qui a bien prémédité son acte.Ce nouveau  drame nous rappelle le double assassinat de Mor Diop  et Modou Samb  à Florence  le 13 décembre 2011. Très déçu de la réaction de l’Etat, Babacar Sèye Président de Horizons Sans Frontières « condamne dans les termes les plus fermes ce crime qui  aurait  pu s’éviter si le Sénégal avait maintenu la pression auprès des autorités italiennes mais hélas » déclare-t-il.
En effet Horizons Sans Frontières ne comprend toujours qu’en dépit des hommages, des condamnations, et  des appels au  secours, il n’y a jamais eu une enquête  sérieuse  pour élucider les circonstances de ces crimes.  Et, pour HSF le le seul coupable c’est la diplomatie sénégalaise en charge du dossier n’a jamais eu le courage de faire pression encore moins d’envoyer une délégation d’enquêteurs comme la France vient de le faire avec ce crash de sénégalair.
Ainsi, après  Ismaël Faye , Charles Ndour ,  Mor Sylla  , Moustapha Kebe , Aminata Dia , il nous faudra encore combien de morts encore  pour que ce régime que nous avons tant  plébiscité  réagisse se demande Babacar Sèye.
Par conséquent HSF exhorte « les sénégalais de l’extérieur à l’unité  autour de la  « diaspora 15 iéme région  pour faire de ce concept une réalité afin de prendre en charge nos préoccupations au sein des différents cercles de décisions ».Et, La  lecture  que nous  faisons de l’indifférence de l’Etat doit en effet réveiller  une  véritable prise de conscience au sein de la « diaspora « déjà orpheline  et meurtrie » conclut Babacar Sèye. 

Khadim FALL

Dimanche 13 Septembre 2015 - 17:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter