Assassinat du juge Me Babacar Sèye : Amath Dansokho charge Me Abdoulaye Wade

Le ministre d'Etat auprès du président de la République, Amath Dansokho a de nouveau pilonné Wade. Il l'accuse d'avoir commandité l'assassinat du juge Me Babacar Sèye. Non sans révéler qu'en 2012, il a préparé un coup d'Etat, mais a été contraint à reconnaître la victoire de Macky Sall par trois Généraux de l'Armée.



Le ministre d'Etat auprès du président de la République, et président d'honneur du Parti de l'Indépendance et du Travail (PIT), Amath Dansokho a une fois de plus pilonné l'ancien Président de la République Me Abdoulaye Wade en accusant d'avoir commandité l'assassinat de Me Babacar Sèye en 1993. « Il a un goût prononcé pour les assassinats et l'agression de Talla Sylla est là pour le prouver. C'est un monsieur foncièrement violent et dangereux », a-t-il déclaré. Avant d'ajouter que : « L'ancien président de la République est dans une logique d'insurrection. Mais cela ne passera ».

Le Président d'honneur du PIT, Amath Dansokho dit avoir renoncé à la médiation qu'il a voulu mener entre le président Macky Sall et Me Abdoulaye Wade. « J'avais décidé même d'aller le voir. J'avais informé d'ailleurs ses lieutenants que j'ai rencontrés au Térou-bi lors d'un déjeuner. Je leur ai demandé de lui dire que je viendrai le voir. J'ai décidé d'aller le voir, j'ai demandé au président, qui m'a dit d'y aller, il y a de cela trois jours, juste avant notre départ pour Kolda. Il n'a aucune haine contre Abdoulaye Wade. Wade n'est pas dans une logique. S'il prépare une insurrection qu'il y aille. En tout cas, la République sera défendue ».

Amath Dansokho, dans l'émission Grand Jury de la Rfm, clame : « Je vous assure dans mon état où je suis, il va passer sur mon corps. Abdoulaye Wade se soumettra aux règles de la République. Il ne pourra pas créer la confusion dans ce pays ».


Lundi 2 Mars 2015 - 09:58




1.Posté par mayday le 02/03/2015 10:53
s'il y a quelqu'un qu'on doit amener chez chez le psy , c'est bien ce mec. Il oublie qu'évoquer le cas de Me Seye est un délit et il ose parler de devoir républicain. Un fou qui ignorer sa folie est insoignable. C'est le Maître de l'affabulation.

2.Posté par Leuk le 02/03/2015 21:53
Le départ d'Abdoulaye Wade du pouvoir en 2012 marque la fin d'une époque dans la vie politique du Sénégal avec des acteurs qui ont tous menaient la lutte contre le Colonialisme sous diverses formes. Bravo ! NGATHIE NGALAM !

Et que devrons nous attendre ou entendre de la Rupture tant prônée !?

La Rupture devrait être d'abord d'ordre Générationnel : Alternance Générationnelle.
Mais regardez bien comment ils ont réussi à emballer le jeune Macky dans leurs beaux draps au motif arc-en-ciel et se camouflant derrière avec des intrigues qui ont fini par maintenir Gorgui dans le champ politique miné par des affaires judiciaires aux relents de « Justice des Vainqueurs ». Alors qu’en ce moment-ci, Gorgui devait être en train de finaliser ses mémoires et à se rendre plus utile autrement, au Sénégal, et à l'Afrique, et au monde entier.

Wade dégage !
Wade dégage ! Et emporte avec toi tous ces nés avant l'Indépendance !
"WALA BOKK ?!"
Ayons le courage de le dire !

3.Posté par Leuk le 02/03/2015 22:39
En fin de compte, il y a là certaine une classe politique qui n’existe que par son front contre Wade !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter