Assemblée Nationale-Mandat président: les invectives de Moustapha Diakhaté (APR) face aux leçons de gouvernance de Thierno Bocoum (Rewmi)

Rien ne va plus entre l’Alliance pour la République (APR) et Rewmi. Le président du groupe parlementaire de la majorité et responsable de l’APR, Moustapha Diakhaté et le chargé de la communication de Rewmi, Thierno Bocoum l’ont montré à satiété en abordant la brûlante actualité sur le mandat du président de l’Assemblée Nationale, à travers lequel, Idrissa Seck cherche à "semer la zizanie entre les alliés de Benno Bokk Yaakaar" pour mieux régner en 2017, dénonce l’apériste que le rewmiste a taxé de "populiste primaire et de laudateur zélé qui cherche la légitimité par la langue à défaut de celle historique et politique".



Assemblée Nationale-Mandat président: les invectives de Moustapha Diakhaté (APR) face aux leçons de gouvernance de Thierno Bocoum (Rewmi)
« Idy veut semer la zizanie entre les alliés de Benno Bokk Yaakaar. Il veut casser la coalition au pouvoir. Onze jours après l’installation de Moustapha Niasse comme Premier ministre en 2000, il s’était attaqué au FAL à Thiès. Il avait réussi à isoler Wade et faire partir tous les alliés qui s’étaient battus pour l’alternance. Il voulait prendre le pouvoir mais a échoué en 2007 et va encore échouer », a martelé le député en chef de la majorité parlementaire dans l’émission « Objection » de la Sud Fm.
 
Apportant la réplique, Thierno Bocoum n’a pas manqué de ruer dans les brancards.
 
« Moustapha Diakhaté est un populiste primaire. Il devrait servir le groupe Benno Bokk Yaakaar en travaillant pour maintenir sa crédibilité aux yeux des populations et non se servir du groupe pour asseoir une tribune pour satisfaire un agenda politique compromis. A défaut d’une légitimité historique et politique, il cherche la légitimité par la langue. Il pense que c’est en s’attaquant à Idrissa Seck et en jouant le rôle de main armée qu’il va maintenir une position inespérée. Les sénégalais ont besoin de dirigeants qui refusent de nier les évidences et non de laudateurs zélés qui ne vivent qu’au dépens de leurs bienfaiteurs », a-t-il asséné.
 


Mardi 21 Mai 2013 - 13:13




1.Posté par Samba Alassane Thiam le 22/05/2013 15:58
Twitter
Le Rewmi est curieusement saturé de contradictions. Comment pouvez-vous rester dans une coalition vouée à la consolidation de la majorité présidentielle et poser des actes vains visant à troubler la quiétude des militants qui poursuivent le travail, le vrai sur le terrain? Je suis certain que votre discours peut intéresser ceux qui n'ont rien compris si vous vous cassez de nos lignes que vous squattez comme des misérables nomadisant sans feu ni foyer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter