Assemblée générale de l’UMS: les magistrats décidés à faire face à toute attaque virulente



« L’Union des magistrats du Sénégal tient chaque année cette session ordinaire au mois d’août. Et au Sénégal il n’y a pas plusieurs UMS. C’est une seule qui regroupe l’ensemble des magistrats du Sénégal. Une occasion privilégiée pour discuter, échanger entre collègues, sur toutes les préoccupations, sur tous les grands enjeux de la vie judiciaire ». C’est propos sont du Président de l’UMS qui s’exprimait ce matin lors de l'Assemblée générale de ladite structures à Saly.  

Pour Maguette Diop, cette rencontre est une occasion de voir l’Etat des lieux, les encourager, les magnifier, de voire ce qui ne va pas et d’y réfléchir pour apporter des solutions idoines.
 
Le Président de l’UMS a signalé au ministre des attaques souvent virulentes. « Comme vous le savez, le premier souci, c’est d’assurer et de préserver l’indépendance de la justice. La justice doit toujours être indépendante, impartiale. Le juge doit toujours rester fidèle à la loi et à sa conscience... Nous donnons tous et nous veillons scrupuleusement à ce que cette règle soit rigoureusement observée par tous les moyens. Nous ne céderons à aucune injonction ni menace. Nous restons fidèle à notre serment et nous feront tout pour que la mission que nous accomplissons au nom du peuple Sénégalais que nous puissions nous acquitter convenablement. Il y’a des attaque qui peuvent ne pas marquer de pertinence. Mais si nous faisons attention à ce qui se passe ses derniers jours, il y a des attaques qui n’ont aucun fondement. Et nous estimons que l’objectif inavoué, la finalité c’est de porter atteinte à l’honorabilité de magistrat et à l’image de l’institution judiciaire. A cette état, je demande l’engagement de tous les magistrats à faire face», a-t-il réitéré
 
 Il a aussi réclamé l’amélioration des conditions de travail des magistrats car pour lui, «la justice, c’est d’abord les symboles, la solennité. Il faut que les bâtiments répondent aux normes d’une institution judiciaire digne de son nom. Et là, le garde des Sceaux l'a dit, le président de la République a décidé de mettre tous les moyens, les mettre en œuvre, les réaliser. Et comme vous le savez, le Président de la République a décidé de construire de nouveau palais de justice. Il a aussi alloué à l’UMS la somme de 2 milliards de F CFA pour la construction d’un centre de formation judiciaire. D’une école de magistrature à Diamniadio ». Une annonce dont l'UMS attend la matérialisation.
 


Samedi 6 Août 2016 - 16:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter