Assemblée nationale - L’AFP sonne la fin de la récréation: «Trop, c’est trop…»



Assemblée nationale - L’AFP sonne la fin de la récréation: «Trop, c’est trop…»
La façon de faire qui prévaut actuellement à la représentation nationale n’est pas du tout pour plaire à l’Alliance des Forces de Progrès (AFP). Face à la presse, ce mardi le porte-parole des progressistes n’a pas tourné autour du pot. En lieu et place des échauffourées, Malick Diop invite les députés à «collecter les priorités des citoyens». Et, «après collecte de ces priorités» enchaîne-t-il: «c’est la mise en œuvre en tant que mouvance présidentielle ou l’opposition en tant que membre de l’opposition».


Selon le membre de l’AFP: «C’est comme cela que cela se passe et vice et versa car ceux qui sont au pouvoir aujourd’hui, étaient dans l’opposition hier et avant-hier, d’autres étaient au pouvoir et demain d’autres seront au pouvoir. Quelle que soit la  situation, ceux qui sont dans le milieu politique, doivent avoir le même comportement que requièrent les populations à savoir discuter de manière objective des sujets, maintenant convaincre sur la base de textes de lois et règlements». Le Dr Malick Diop n’a pas manqué de réagir sur les attaques qu’essuie leur leader, Moustapha Niasse.


«Trop, c’est trop, il faut qu’on arrête», avertit le Dr Malick Diop qui annonce que des «éléments de réponse seront mis en place sur, premièrement, la méthode purement politique et deuxièmement, ceux qui s’égosillent aujourd’hui, l’AFP entend leur montrer qu’on est dans un pays de Droit. Et les voies et moyens de Droit seront utilisés pour que ceux-là qui ont outrepassé la loi soient rappelé à l’ordre».  


Mardi 27 Octobre 2015 - 18:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter