Assemblée nationale : Le ministre de la Justice tacle Me Mame Adama Gueye

La guéguerre entre le Bâtonnat et l’Union des magistrats sénégalais (UMS) a occupé hier jeudi, une partie des débats, à l’Assemblée nationale, c’était lors du vote du projet de budget du projet du ministre de la Justice.



Assemblée nationale : Le ministre de la Justice tacle Me Mame Adama Gueye
Ils ont été très  nombreux,  les  députés  qui  ont profité du passage de Me Sidiki Kaba du ministre de la Justice et Garde des Sceaux pour l’interpeller  sur la  crise survenue ces dernières semaines entre le Bâtonnat et l’Union des magistrats sénégalais (UMS).

«Il faut retrouver la sérénité car il n’est pas bon que les querelles soient étalées sur la place publique. Les tiraillements entre avocats et juges vont faire craindre les investisseurs», a lancé le député et Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop.

Son collègue Demba Diop dit Diop Sy a abondé dans le même sens.  «Il y a un problème lorsque avocats et juges se querellent à travers la presse. Il faut les appeler à la retenue car cela risque d’installer une guéguerre et ce sera au détriment des justiciables», a soutenu le parlementaire à l’endroit du ministre de la Justice.

Dans ses réponses, le Garde des Sceaux, n’a pas voulu trop dramatiserl cette situation. Il a juste laissé entendre que «les avocats et les magistrats sont les mamelles de la justice et ils se situent pas dehors de la société car les lois qui sont votées, leurs sont applicables».

Toutefois, Me Sidiki Kaba n’a pas hésité à demander à son confrère Me Mame Adama Gueye d’apporter les preuves de ses allégations tout en le condamnant.
Ajoutant que  «Quand on affirme une chose on la démontre. On le précise et on le prouve.  On ne déshonore pas par la parole», a asséné le ministre de la Justice. Avant de poursuivre sur un  ton beaucoup plus conciliant: «nous essayerons d’avancer pour trouver une  solution car notre maison est une maison qui a besoin de sérénité», a déclaré Me Sidiki Kaba.

La crise entre le Bâtonnat et l’UMS est survenue suite aux accusations de corruption portée par l’ancien Bâtonnier Me Gueye,   à l’endroit de la magistrature sénégalaise. Ces accusations de Me Mame Adama Guèye avaient poussé l’UMS à porter plainte contre l’avocat. Ce qui avait courroucé le Bâtonnat au point de déclarer la guerre aux magistrats.

Khadim FALL

Vendredi 4 Décembre 2015 - 10:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter