Assemblées annuelles de la BAD: le pari de l’électricité pour tous les Africains

Alors que Akinwumi Adesina a pris la tête de la Banque africaine de développement en mai dernier, les assemblées annuelles de l’instance économique se sont ouvertes mardi 24 mai à Lusaka en Zambie. L'occasion pour le nouveau président de donner le ton de son mandat en présentant son programme.



Akinwumi Adesina est partout. Il n'est pas un panel de ces assemblées annuelles où le président de la BAD ne vient pas vendre sa vision de l'Afrique du futur.
 
« J’ai accepté ce poste en prenant conscience de la responsabilité qui m’incombe. Pour moi, ce n’est pas seulement une fonction, c’est une mission. Une mission pour une Afrique plus grande », scande le président de la BAD. « Vous m’avez élu en tenant compte de cinq priorités que j’ai clairement exposées dans ma vision stratégique », poursuit Akinwumi Adesina.
 
Les « high five » (cinq priorités) dirigeront les actions de la BAD : électrifier l'Afrique, la nourrir, l'industrialiser, l'intégrer et enfin améliorer les conditions de vie de sa population.
 
« Le miracle de la lumière ne peut s’effectuer en Afrique si nous décidons d’investir massivement pour raccorder nos populations », déclare Idriss Déby Itno. Le président tchadien détaille : « Je lance un appel à nos partenaires extérieurs pour qu’ils nous soutiennent sans hésiter, sans conditionnalité, sans trop de calculs, pour mettre en valeur notre potentielle énergie. »
 
Akinwumi Adesina vise l'accès universel à l'électricité en 2025. Un projet ambitieux, quasi irréaliste puisqu'aujourd'hui près de 650 millions d'Africains n'ont toujours pas la lumière.


Source: Rfi.fr


Mercredi 25 Mai 2016 - 07:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter