Association de malfaiteurs, faux et usage de faux: Coumba Diagne porte plainte contre Pape Mamadou Pouye

L’affaire d’enrichissement illicite pour laquelle il est poursuivi dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis aux côtés de Wade-fils n’est pas encore close que Pape Mamadou Pouye fait face à une autre procédure. La plainte sera déposée pas plus tard que ce matin sur la table du Procureur. L’auteure n’est autre que Coumba Diagne, témoin entendu dans l’affaire Karim Wade et Cie. Elle accuse le co-prévenu du fils du président sortant Wade, d’association de malfaiteurs, faux et usage de faux, escroquerie et usurpation de nom.



Association de malfaiteurs, faux et usage de faux: Coumba Diagne porte plainte contre Pape Mamadou Pouye
La confrontation entre la dame Coumba Diagne et le co-prévenu de fils Wade a commencé à la barre cette semaine. «Pouye ou Paye, arrêtez votre cirque, vous racontez n’importe quoi ». ceci, face à Pape Mamadou Pouye serein qui reconnait toutefois le nom « Albert, un surnom de France », selon ses propres termes. Mais pas « Paye ». Coumba Diagne persiste et signe. D’où la plainte qu’elle va déposer ce matin même sur la table du Doyen des Juges, Mahawa Sémou Diouf contre « Mamadou Pouye alias Albert Paye et personnes non dénommées, Daport et Afriport ». Une plainte renseigne « l’Observateur » qui vise les délits d’associations de malfaiteurs, de faux, usage de faux, d’escroquerie et usurpation de nom ».

 
Coumba Diagne vivant aux Etats-Unis, dit avoir la surprise de sa vie en lisant sur le net qu’elle est un « prête-nom » de Karim dans le cadre des poursuites déclenchées contre lui et d’autres personnes par le Procureur spécial près la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI). Une plaignante qui dit n’avoir jamais connu Karim Meïssa Wade, pas plus qu’elle ne l’a jamais rencontré, ni travaillé avec lui. Elle précise être entrée en contact téléphonique avec le nommé « Albert Paye » pour des services d’un interprète bilingue. A la place, assure-t-elle, elle sera à son insu l’administratrice de la société Daport. C’est la raison pour laquelle, elle a été mêlée à la procédure déclenchée par la CREI. 


Vendredi 23 Janvier 2015 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter