Assomption: Lourdes se relève des inondations pour accueillir les pèlerins

En ce 15 août, la ville de Lourdes, dans le sud de la France, attend plus de 30 000 catholiques pour la fête de l'Assomption. La cité mariale est l'un des lieux de pèlerinage catholique les plus importants au monde. Lourdes a été durement touchée par des inondations en juin. Alors que les lieux de cultes sont prêts, les commerçants, eux, se remettent peu à peu des dégâts subis et notamment les hôtels. Certains n'ont pas pu réouvrir leurs portes aux pèlerins parmi lesquels un groupe important d'Ivoiriens.



ccLe 21 juin 2013, la grotte de Lourdes réouvrait ses portes au public. TV Lourdes/Screengrab
ccLe 21 juin 2013, la grotte de Lourdes réouvrait ses portes au public. TV Lourdes/Screengrab

Alors que les touristes affluent dans le centre-ville de Lourdes, l’avenue Peyramale reste déserte. Située sur les berges du gave du Pau, ses hôtels ont tous été touchés par les inondations. L’établissement de Benoît Castero restera fermé - au moins - jusqu’au mois de février. « Ma saison est terminée » confie l’hôtelier. L’eau a atteint ici près de 5 mètres. Au sous-sol, la centrale électrique, le système de téléphonie et les cuisines ont été détruits. Tout ce que l’on y entend désormais, c’est le bruit d’une soufflerie assourdissante. « C’est un système de ventilation. Il y a des ventilateurs qui tournent en permanence, 7 jours sur 7 et 24h sur 24 pour éliminer le maximum d’eau des murs qui ont été imbibés lors des inondations » précise Benoît Castero.

Dans la cité mariale, 14 hôtels sont dans la même situation. D’autres ont eu plus de chance comme l’établissement de Jean-Michel Imbert, à quelques mètres de là, a pu rouvrir à temps. « Ici, au sous-sol l’eau est arrivée jusqu’au plafond alors toutes les gaines électriques ont pris l’eau, les murs sont saturés d’eau. La réouverture a coûté plus de 200 000 euros, plus les réparations… En tout il y en aura peut-être pour un million d’euros entre les dégâts et les pertes d’exploitation, et c’est un petit sinistre ! »

Effet d’aubaine pour les hôtels qui n’ont pas été sinistrés : ils connaissent une hausse de leur fréquentation. Certains d’entre eux affichent même « complet » en cette semaine du 15 août.

Les pèlerins sont au rendez-vous

Un pèlerinage rassemble toutes les nationalités et notamment des Ivoiriens, fortement représentés cette année. Selon eux, le fait que Lourdes se soit sortie des terribles inondations d'il y a deux mois tient tout simplement ... du miracle.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Jeudi 15 Août 2013 - 13:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter