Atelier sur les séries télevisées:le cas particulier sur les skecthes ndogou.

Le Conseil national de régulation de l'audiovisuel (CNRA) tient à sensibiliser les médias sur l’impact que peuvent avoir leurs productions sur la société. C’est dans ce sens qu’un atelier sera organisé les 4 et 5 novembre prochains. Atelier qui aura pour thème : "Les séries télévisées : le cas particulier des sketches ndogou - Le défi de la qualité face à la tentation de la quantité».



Atelier sur les séries télevisées:le cas particulier sur les skecthes  ndogou.
L’influence des médias sur les individus et la collectivité est au cœur de la mission et des interventions du Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA). Elle a pour rôle de veiller particulièrement aux contenus des programmes des télévisions et des radios qui ont toutes souscrit à un cadre défini dans les cahiers de charges.
 Les titulaires d’une autorisation de diffusion de programmes audiovisuels, aux termes des articles 7, 9 et 12 de la loi n°2006-04 du 4 janvier 2006, se doivent de satisfaire aux obligations suivantes :
  • le respect des règles d’éthique et de déontologie
  • la sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence
  • la conformité du contenu des émissions publicitaires aux exigences de vérité, de décence et de respect de la dignité humaine.
 
Toutefois ces dispositions du régulateur sont généralement transgressées, surtout durant la période du mois du Ramadan où les programmes audiovisuels sont envahis par les sketches, à des fins essentiellement commerciales et de divertissement. Ce mois d’abstinence et de ferveur religieuse laisse ainsi place à une entreprise de publicité invasive. La promotion de plusieurs produits passe en boucle, en violation des règles applicables à la promotion et à la publicité des produits, à travers les médias audiovisuels.
 
Ces violations dans la programmation audiovisuelle interpellent le régulateur et les professionnels du secteur – scénaristes, producteurs, responsables de programmes, patrons de chaînes, acteurs, à des degrés divers. D'autant que les productions “théâtrales” ne respectent pas les exigences auxquelles elles sont tenues sur le plan des contenus, de la qualité technique et artistique, de leur diffusion. 
 
D'où la nécessité pour le CNRA de créer des cadres de collaboration, notamment avec les réalisateurs et diffuseurs de sketches face à l’absence d’une véritable formation académique ou professionnelle sur le traitement de l’information culturelle et à l’heure où la production télévisuelle sénégalaise connaît un grand boom.
 
Pour mieux appréhender la problématique des sketches durant le mois de ramadan, les participants à l'atelier des 4 et 5 novembre auront droit à des communications de divers profils de compétences sur la question. Des thèmes sur le contenu des sketches et leur impact à l'épreuve de la réglementation applicable aux télévisions, le regard de l'acteur sur les sketches en passant par une analyse sémiologique des messages télévisuels, la problématique de l'écriture scénaristiques….seront abordés par les experts. Selon le communiqué, Les observations faites par le service de monitoring du CNRA pourront ainsi servir de base de travail en vue de cette sensibilisation. A la fin des deux journées de sensibilisation, les participants auront :
  • partagé autour du rapport du CNRA sur les séries télévisées ;
  • maîtrisé la réglementation de la diffusion audiovisuelle des productions “théâtrales” ;
  • acquis une première base nécessaire à un travail critique sur le théâtre, à partir des outils d’analyse mis à leur disposition.

Dior Niang

Mardi 3 Novembre 2015 - 11:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter