Athlétisme-IAAF : Cité dans une affaire de corruption, Pape Massata DIACK démissionne



Papa Massata Diack, consultant en marketing de l'IAAF et fils de Lamine DIACK a déposé sa démission de l’instance dirigeante de l’athlétisme mondiale, en attendant l'issue d'une enquête sur les allégations de dopage, dans lesquelles, il est cité.

Une démission confirmée par l’IAFF dans un communiqué.  

 «Consultant en marketing IAAF, Papa Massata Diack a également écrit à l'IAAF confirmant qu'il va suspendre ses activités pour le compte de l'IAAF jusqu'à ce que la commission a rendu son rapport final ».

Le fils de Lamine DIACK est d'ailleurs aussi trempé dans une affaire de pots de vin, révélée par  The Guardian. Selon le quotidien Britannique, Papa Massata Diack aurait  demandé, par mail, un paiement de 5 M $ (2milliards de FCFA) dont   440 000 $ en espèces  au Qatar pour appuyer la candidature Qatari aux championnats du monde d’athlétisme  de 2017. C’était en Octobre 2011. Une candidature finalement attribué à Londres.

Cependant, le canard britannique de préciser qu’il n’est pas sûr que le  paiement a été effectué.

Un porte-parole de l'IAAF dit toutefois que  Papa Massata Diack aurait  refusé « de recevoir un tel paiement, ni jamais agir de telle manière au nom de l'IAAF ».

La Fédération Qatarie d’Athlétisme, tirant dans la même direction, a déclaré qu'elle ne reconnaissait pas les e-mails dont il est question et se concentre simplement  sur la légitimité de sa récente candidature pour accueillir les championnats 2019 du monde d'athlétisme.

D’après toujours le quotidien, The Guardian, Pape Massata DIACK et deux autres fonctionnaires  de l’IAAF,  dont Valentin Balakhnichev, président de la Fédération Russe, mouillés dans cette affaire, ont été  poussés à démissionner lors d'une réunion du conseil exécutif, le mercredi et ont convenu de se retirer jusqu'à ce que l'enquête sur les allégations avait été achevée.

Chaîne allemande ARD a indiqué que le triple  vainqueur du  Marathon de Chicago Liliya Shobukhov, urait a payé € 450 000 à la Fédération Russe  d’athlétisme, pour éviter une suspension pour dopage. Un système de couverture de dopage dans lequel Pape Massata DIACk a aussi été nommé.

Dans un récent entretien avec L'Equipe, mercredi, Lamine Diack, père de Massat, a déclaré que son fils était assez grand pour s’occuper lui-même de ses affaires.  Lamine  Diack a, par ailleurs réaffirmé sa foi, en la commission d'éthique de l'IAAF.

Lamine Diack se retirera de la tête de l’IAAF, l'année prochaine, après 16 ans. 
 


Vendredi 12 Décembre 2014 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter