Athlétisme-Mondiaux de Moscou: Amy Sène et Ndiss Kaba Badji n'ont pas eu la "baraka" de Kassé Hann

Les deux athlètes sénégalais Amy Sène (marteau) et Ndiss Kaba Badji (longueur) ont été éliminés ce mercredi des championnats du monde de Mosco (10-18 août), dès leur entrée en lice dans leur discipline respective, a constaté l'envoyé spécial de l'APS.



Athlétisme-Mondiaux de Moscou: Amy Sène et Ndiss Kaba Badji n'ont pas eu la "baraka" de Kassé Hann
 
Si Amy Sène a réussi à faire son meilleur jet de la saison à 65m 58, elle était loin des meilleures comme la Polonaise Anita Wlodarczyk qui a réussi un lancer à 76 m 18. Comme en 2011, la spécialiste sénégalaise du lancer du marteau a été éliminée dès le premier tour, avec le 13ème rang dans sa série. Elle a hérité au finish hérité de la 23ème place sur l'ensemble des qualifications.
 
Absent lors des précédents championnats du monde, Ndiss Kaba Badji a raté lui aussi son concours, n'arrivant pas à dépasser en trois essais 7 m 62. Blessé depuis le mois de juin et le meeting de Rabat (Maroc), le sauteur en longueur a indiqué qu'il n'avait pas recouvré son niveau. Il a dit que sa seule satisfaction est d'avoir pu sauter sans appréhension à Moscou.

La spécialiste sénégalaise du lancer au marteau Amy Sène a déclaré mercredi, peu après son élimination des Mondiaux de Moscou (10-18 août), qu'elle peinait à aborder les compétitions en pleine possession de ses moyens, du fait d'un manque de soutien et de préparation.

" C'est écœurant. J'ai vraiment envie de pleurer et le comble, on répète chaque fois la même chose et rien ne change. Lors des Jeux olympiques de Londres en 2012, on a attendu au dernier moment pour remettre des fonds. Ce n'est pas comme cela qu'on prépare une compétition. J'ai beau aimer mon pays, mais il faut que je vive. Je ne peux pas me concentrer sur l'athlétisme, sinon je ne vis pas et cette saison, j'ai fait au maximum quatre compétitions et dix entraînements ", a indiqué la spécialiste du lancer du marteau, double championne d'Afrique en 2010 (Nairobi) et en 2012 (Porto Novo) qui avait opté pour les couleurs sénégalaises au détriment de celles de la France, où elle est née et a grandi et qui s’est dite obligée de travailler à plein temps pour vivre, n'ayant aucune aide, ni bourse.

Là où, le sauteur en longueur sénégalais qui n’a pas réussi à rejoindre Kassé Hann en finale des joutes mondiales a indiqué, après son élimination, qu’il a manqué de rythme et de compétition au cours de la saison.

« En réalité, je n’ai fait que deux sauts depuis le début de la saison, puis il y a eu la blessure au genou qui ne m’a pas permis d’avoir de rythme. Tout cela est lié au manque de compétition. D’ailleurs, j’appréhendais avant le début de la compétition la réaction de mon genou », a dit l’athlète dont le meilleur saut a été mesuré à 7m 62 lors des séries de la longueur, ce matin.


Mercredi 14 Août 2013 - 15:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter