Attaque à main armée à Ndindy : 7 cantines dévalisées – les gardiens ligotés et tabassés

Après Ndioum (Commune du Nord du Sénégal) où un pharmacien et un vigile ont été sauvagement tués dans une attaque, c’est Ndindy. Dans ladite localité sise dans le département de Diourbel, deux (2) gardiens sont présentement à l’hôpital après une attaque à main armée. Dans la commune de Touba, des hommes armés de coupe-coupe et de fusils sont passés à l’acte.



Des malfaiteurs armés de coupe-coupe et de fusils ont dévalisé sept (7) cantines avant de blesser les gardiens. Ces derniers ont été évacués à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni de Touba. Dans le village de Ndindy dans la commune de Touba Mosquée, les assaillants, une dizaine environ, à bord de véhicule pick up, ont fait irruption au niveau de deux (2) marchés pour dévaliser sept (7) cantines.
 
Arrivés sur les lieux, ils ont tabassé les deux (2) gardiens qui étaient sur place avant d’emporter une somme d’argent, renseignent des témoins. La somme évaluée à plus de 690.000 F CFA, les deux (2) blessés ont été transférés à l’hôpital.

Après leur forfait, les malfaiteurs ont pris la fuite. Une attaque qui s’est produite quelques jours après le Magal de Touba célébré samedi dernier (19 novembre 2016). La gendarmerie a ouvert une enquête, relaie le correspondant de Walf radio.
 
L’assaut survient quelques semaines après le drame survenu à Ndioum (département de Podor) où un pharmacien et le vigile de la Pharmacie «Yélitaaré» avaient perdu la vie. 


Jeudi 24 Novembre 2016 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter