Attaque contre le Siège de Rewmi: le régime et Oumar Sarr indexés (mis à jour)

Ce seraient les partisans du régime de Macky Sall qui auraient orchestré l’attaque contre le siège du parti Rewmi. Ce sont du moins ce que pensent certains membres de la formation Idrissa Seck qui sont d’avis que cette attaque vise à freiner la dynamique de leur parti.



Attaque contre le Siège de Rewmi: le régime et Oumar Sarr indexés (mis à jour)
Les langues commencent à se délier sur l’attaque, ce samedi, du siège du parti Rewmi. En effet, certains membres de la formation politique d’Idrissa Seck pensent que cette attaque,  découle d’une stratégie mûrement réfléchie pour saboter leur dynamique.

Cette attaque est survenue samedi, alors que Déthié Fall, le second d’Idrissa Seck présidait une réunion avec les membres de la direction de leur parti. Le bilan de cette attaque fait état de nombreux blessés. 

"La réunion était présidée par le Vice-président Déthié Fall, en présence du responsable des jeunes, Thierno Bocoum, de la responsable des femmes, Ndeye Maguette Dieye, du député Samba Bathily, des coordonnateurs des quatre (4) départements", révèle Samba Thioub dans "Le Populaire". 

Le secrétaire permanent de Rewmi souligne que "c'est en pleine séance, que des nervis (une cinquantaine) sont entrés dans la salle. Après s'être présentés comme des militants de Rewmi, ils se sont mis à insulter les gens, avant de sortir les armes (coupe-coupe, couteaux, bâtons, pierres) qu'ils avaient dissimulés pour s'attaquer aux responsables qui étaient dans la salle. Il y a eu la résistance de =s jeunes. Finalement, ce fut une bataille rangée. Il y a eu des blessés des deux (2) côtés dont un (1) dans un état grave. Un jeune du parti a reçu un coup de couteau à la tête. Il y avait beaucoup de sang. Les leaders du parti ont été exfiltrés". 

La salle de conférence vandalisée, les nervis ont pris la fuite lorsque les agents de sécurité du parti sont venus. "Ces nervis ne font pas partie de Rewmi. Ce sont des forces extérieures au parti. Je ne les ai jamais vu auparavant. C'est un acte de sabotage. Un complot contre le parti", accuse Déthié Fall. 

Ousmane Demba Kane

Lundi 10 Octobre 2016 - 08:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter